×En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.En savoir plus
Samedi 27 Août 2016 - Dernière mise à jour : il y a
11 min 40 sec

INSCRIPTION NEWSLETTER

Inscrivez-vous à la newsletter vidéo hebdomadaire de Public Sénat : 
 NOS DOCUMENTAIRES EN ILLIMITÉ  

Nicolas Sarkozy se veut le candidat de « la majorité silencieuse »

Nicolas Sarkozy était samedi soir au Touquet pour le Campus des Républicains. Il s’est présenté comme le candidat de la « majorité silencieuse » et comme le « porte parole du peuple de France » refusant la tyrannie des minorités.

Alain Juppé à Chatou : « Rassembler plutôt que cliver »

Alain Juppé a fait sa rentrée cet après-midi à Chatou devant 2000 personnes. A ses côtés le président du Sénat Gérard Larcher et le sénateur de la Vienne ancien Premier ministre de Jacques Chirac Jean-Pierre Raffarin. Il a développé son projet pour la France résumé par un slogan « la France puissante ». Déterminé à gagner la primaire, il s’est présenté en apôtre du rassemblement refusant de parler de combat préférant le terme de compétition.

Raffarin : « On fait une campagne pro-Juppé et pas anti-Sarkozy »

Jean-Pierre Raffarin était en première ligne lors de la réunion publique d'Alain Juppé à Chatou. Se défendant de faire une campagne anti-Sarkozy, il lui réserve cependant plusieurs flèches, teintées d'ironie. Jean-Pierre Raffarin en profite également pour défendre le concept "d'identité heureuse" prôné par le maire de Bordeaux.

Larcher : « Ma responsabilité c'est d'être un acteur du rassemblement »

Gérard Larcher était présent pour la rentrée d’Alain Juppé qui avait lieu dans son fief des Yvelines. Le Président du Sénat, membre de la Commission nationale d'organisation de la Primaire n’avait qu’un mot à la bouche : le rassemblement. Pour Gérard Larcher, qui soutient François Fillon dans la course à la primaire, le scrutin n’est pas joué et les jeux sont ouverts.

Attentat de Nice : le dispositif de sécurité mis en cause

Dans son édition de jeudi, le journal Libération accuse Bernard Cazeneuve d’avoir « travesti la réalité » sur le dispositif de sécurité prévu le soir du 14 juillet à Nice. Le ministre de l’Intérieur conteste, s’interroge « sur la déontologie des journalistes », et saisit la police des polices.

Au final, que contient la loi Travail ?

Après trois recours au 49.3 et divers accords entre gouvernement et syndicats, la loi Travail a été définitivement adoptée jeudi à l’Assemblée nationale. Mais, au bout du compte, quelles sont les principales mesures contenues dans la loi El Khomri ? Public Sénat fait le point.

Etat d'urgence: Ankara va déroger à la Convention européenne des droits de l'Homme

La Turquie va déroger à la Convention européenne des droits de l'Homme (CEDH) en raison de l'instauration de l'état d'urgence jeudi, a annoncé le vice-Premier ministre Numan Kurtulmus.

Accord entre Sénat et Assemblée sur le projet de loi prolongeant l'état d'urgence

Députés et sénateurs, réunis en commission mixte paritaire mercredi soir, sont parvenus à un accord sur le projet de loi prolongeant l'état d'urgence pendant six mois, a-t-on appris auprès de parlementaires.

Val d'Oise : un sénateur évoque « la toxicomanie » du suspect comme possible cause du décès

Alors que des violences ont éclaté hier soir dans le Val d’Oise, suite à la mort d’un jeune homme au moment de son interpellation par des gendarmes, Hugues Portelli sénateur LR, du département, affirme que la « toxicomanie » du suspect pourrait être la cause de son décès.

Le Sénat adopte massivement la prorogation de l’état d’urgence pour 6 mois

Les sénateurs ont adopté ce mercredi la prorogation de l’état d’urgence pour 6 mois supplémentaires. Se félicitant dès ce matin de la version de l’Assemblée nationale, la chambre haute a cependant voté une version plus musclée.

Dominique Estrosi Sassone : « Le peuple de Nice est en colère »

C’est en tant que Niçoise que la sénatrice des Alpes-Maritimes, Dominique Estrosi Sassone, a tenu à s’exprimer lors du débat sur la prorogation de l’état d’urgence. Rendant un hommage plein d’émotion aux victimes de l’attentat de Nice, la sénatrice évoque également la « colère du peuple de Nice ».