×En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.En savoir plus

Marine Le Pen : «L’UMPS, regardez comme ils sont beaux !»

La présidente du Front national était l’invitée mardi 31 mars 2015 de l’émission « Preuves Par Trois ». L’occasion pour la présidente du Front national de dénoncer l’attitude de l’UMP et du PS dans le Vaucluse, mais aussi de s’indigner des déclarations de Beate et Serge Klasfeld la semaine dernière.

Après la défaite, stop ou encore ? Les sénateurs PS partagés

Après la défaite des départementales, le sénateur PS Gaëtan Gorce pose la question de la survie du PS en raison de la perte du vote ouvrier et met en cause la ligne. A l’inverse, d’autres comme Gérard Collomb défendent le cap de François Hollande. Le PS est toujours divisé.

Nicolas Sarkozy au groupe UMP : c'est « un festival de plaisir »

L’effervescence au groupe UMP du Sénat était palpable ce matin, au lendemain d’une victoire sans appel de l’opposition aux élections départementales. « Ca va être un festival de plaisir » lâche Eric Doligé qui a piloté les élections départementales pour l’UMP.

Manuel Valls : « Je vais vous rassurer : je reste ! »

Attaqué sur le revers électoral que la majorité vient de subir, le Premier ministre s’est montré incisif lors des questions d’actualité au gouvernement à l’Assemblée nationale. « Je vais vous rassurer, je reste et j’assume pleinement mes responsabilités » a-t-il rétorqué aux députés de l'opposition.

Jean-Marie Le Guen : «Il faut tenir» et ne pas faire de «zigzags»

« Pourquoi changer au moment où un certain nombre d’indicateurs économiques sont aujourd’hui plutôt positifs ? » demande le secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement, Jean-Marie Le Guen, alors que les critiques reviennent au PS sur la politique de l’exécutif.

Valls face aux députés PS pour les convaincre « d'approfondir les réformes »

Manuel Valls, qui considère avoir le soutien des Français pour rester à son poste de Premier ministre, qu'il occupe depuis pile un an, s'adresse mardi aux députés socialistes pour les convaincre d'"approfondir les réformes" sans changement de cap vers la gauche

Sanctionner les prostitués ou leurs clients ? Le Sénat a choisi

Les sénateurs ont supprimé dans la nuit de lundi à mardi la pénalisation des clients et ont rétabli, en contrepartie, le délit de racolage, dans le cadre de l’examen de la proposition de loi sur la prostitution. Le texte initial, adopté à l’Assemblée nationale, préconisait exactement l’inverse.

PS et écologistes d’accord pour (au moins) discuter après la défaite des départementales

Après la lourde défaite du PS aux départementales, l’heure est à la tentative de rapprochement. « Le dialogue est renoué entre le PS et EELV » selon Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS. Mais le chemin est encore long sur la voie de l’unité.

Dans l’Aisne, l’UMP contraint de proposer une « majorité de gestion » au PS

Dans l’Aisne, l’UMP et l’UDI n’ont qu’une courte majorité relative avec 9 cantons. Le PS en a 8 et le FN 4. UMP et UDI se sont entendus pour présenter un candidat commun à la présidence. Ce sera l’UDI Nicolas Fricoteaux. Les centristes ont rejeté la main tendue par le PS.

Nicolas Sarkozy ou la stratégie du « coucou »

En remportant 67 départements, la droite républicaine est le grand vainqueur de ce second tour des élections départementales. Cette victoire électorale marque-t-elle le retour de Nicolas Sarkozy et de l’UMP en vue des prochains scrutins ? Entretien avec Thomas Guénolé.

Vaucluse, Aisne, Gard : comment diriger un département sans réelle majorité ?

Dans certains départements, aucune majorité absolue n’est sortie des urnes lors des départementales. Si aucun accord de gestion n’est trouvé, le préfet prend la main pour gérer les affaires courantes. En cas d’égalité, c’est le doyen qui est élu.

Départementales : la vague bleue submerge la gauche, aucun département pour le FN

Selon notre estimation Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions, Radio France et LCP/Public Sénat, l’UMP, avec ses alliés de l’UDI, est la grande gagnante des élections départementales. La droite aurait entre 65 et 68 départements, la gauche entre 32 et 35 et le FN n'a gagné aucun département.