×En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.En savoir plus
Mercredi 26 Novembre 2014 - Dernière mise à jour : il y a
12 min 20 sec

QU'EN PENSEZ-VOUS ?

Vidéo : Il y a 40 ans, le rude combat de Simone Veil en faveur de l'IVG

Le 26 novembre 1974, Simone Veil monte à la tribune de l'Assemblée nationale pour défendre une loi historique --la légalisation de l'avortement--, sujet ultra-sensible. Elle va faire face à des adversaires déchaînés, dans un climat d'une brutalité inouïe.

Simplification des normes : Larcher prêt à des «convergences» avec l’exécutif

Le président UMP du Sénat souhaite « une opération simplification » sur les normes des collectivités. « Ça peut rejoindre un certain nombre d’objectifs du gouvernement » reconnaît-il. Manuel Valls avait annoncé « une série de mesures de simplification pour les collectivités » « d’ici la fin de l’année ».

« Matin, Nicolas Sarkozy, midi, Nicolas Sarkozy, soir, Nicolas Sarkozy », Bayrou a «une autre idée du bonheur »

Invité de l’émission « Preuves par 3 » François Bayrou a répondu aux propos critiques tenus par Nicolas Sarkozy hier en meeting à Angers.

La France suspend « jusqu'à nouvel ordre » la livraison du Mistral à la Russie

La France a décidé mardi de surseoir « jusqu'à nouvel ordre » à la livraison du premier navire bâtiment militaire Mistral à la Russie en raison de la situation en Ukraine, a annoncé l'Elysée mardi.

Budget : l’UMP pour des économies «pas seulement douloureuses» mais «efficaces»

Alors que le Sénat continue d’examiner le budget 2015, le groupe UMP et l’UDI ont présenté leurs propositions. La droite et le centre, qui ont repris le Sénat, ne comptent pas faire de contre-budget, mais exprimer plusieurs « marqueurs politiques » et aller plus loin dans les économies.

Florange : «Hollande n’est pas venu pour faire un coup de com’» selon Jean-Marc Todeschini

Le nouveau secrétaire d'Etat aux Anciens combattants, Jean-Marc Todeschini, accompagne le Président à Florange. S’il reconnaît «une grosse difficulté» chez les sous-traitants, il se félicite des reclassements. «Il n’y a pas d’anciens combattants à Florange, il faut se tourner vers le futur», dit-il.

A votre bon cœur, M’sieur le sénateur !

Pour trouver des fonds, le président des Restos du cœur de Seine-Saint-Denis a sollicité les parlementaires de son département pour bénéficier de leur réserve parlementaire. Si huit députés devraient donner, on ne compte qu’un seul sénateur, l’UMP Philippe Dallier, pour cette année.

Quand Léonard Trierweiler s’imagine Président… du Sénat

Le fils de Valérie Trierweiler, Léonard, a visité le Sénat jeudi dernier. L’enfant de l’ex-première dame a même pris la pose, assis à la place réservée au président du Sénat. Il répondait à l’invitation de la sénatrice UDI Nathalie Goulet qui veut « dépoussiérer l’image de la maison ».

Hollande en visite à Florange pour la troisième fois

En visite à Florange pour la troisième fois en trois ans, François Hollande a assuré lundi avoir respecté ses engagements à l'égard du bassin sidérurgique de Florange, malgré la fermeture des hauts fourneaux en 2013.

Quand Todeschini, le nouveau secrétaire d’Etat, était « très fâché » contre le gouvernement

Après la démission de Kader Arif, le sénateur PS de Moselle Jean-Marc Todeschini a été nommé secrétaire d'Etat aux Anciens combattants. Mais après l’affaire Florange, il reprochait « au gouvernement la façon dont il a traité les syndicats, les parlementaires et les élus ».

Sénat : le départ de Jean-Marc Todeschini renforce… le groupe communiste

La nomination aux Anciens combattants du sénateur PS Jean-Marc Todeschini permet au groupe communiste du Sénat de gagner un élu. C’est un effet un communiste, Patrick Abate, présent sur la liste d’union PS-PCF aux sénatoriales de 2011, en Moselle, qui bénéficie de ce départ.

Kader Arif, cité dans une enquête pour favoritisme, démissionne du gouvernement

Le secrétaire d'État aux Anciens combattants Kader Arif, cité dans une enquête pour favoritisme, a présenté vendredi sa démission à François Hollande. Il a nommé pour le remplacer le sénateur PS de Moselle Jean-Marc Todeschini, ancien questeur du Sénat, soutien de longue date du Président.