En 1973, les femmes portent la culotte mais le pantalon fait encore débat...

+A -A
Caroline Deschamps
Le 07.05.2010 à 16:44
En 1973, les femmes portent la culotte mais le pantalon fait encore débat...
© Ina

Qu’est-ce qu’être une femme en 2010 ? C’est la question que ce pose le magazine Elle, qui clôture ce vendredi les Etats généraux de la femme. Le résultat d’un tour de France de 6 mois, de dizaines de table-rondes à l’écoute des femmes sur leurs espoirs, leurs frustrations et leurs revendications sur l’emploi, l’égalité salariale, la parité, la vie privée. De ces discussions et de ces échanges sont issues 24 propositions pour changer la vie des femmes qui sont remises au premier ministre François Fillon, sous la forme d’un livre blanc.

Ces Etats généraux de la femme célèbrent également ceux qui se sont déroulés à Versailles en 1970. Il y a quarante ans, la révolution sexuelle est en marche mais tout reste à conquérir : l’avortement est encore interdit, la femme est encore sous la responsabilité juridique de son mari, la pilule loin d’être entrée dans les mœurs…et même le port du pantalon par les femmes pose question.  Exemple en 1973, un magistrat du tribunal de Melun avait renvoyé une greffière qui avait « osé » porter un pantalon dans l’exercice de ses fonctions. Un fait divers qui dans la France de Pompidou avait suscité débat…Voyez ce reportage (ina.fr) du JT du 11 mai 1973 sur « la révolution du pantalon » avec une réplique qui pourrait devenir culte : « Le pantalon est une chose d’homme et une chose bien ennuyeuse ».

retrouver ce média sur www.ina.fr