×En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.En savoir plus
Mode zen

Quitter le mode zen

Aline Archimbaud, sénatrice, veut permettre une intégration décente des Roms

+A -A
Florian Bourdier
Le 27.06.2012 à 11:53

Ce matin, la sénatrice d'Europe Ecologie Les Verts Aline Archimbaud présentait une proposition de résolution visant à améliorer les conditions des Roumains et des Bulgares sur le territoire français. Au programme : un meilleur accès à l’emploi et à la formation.

« La proposition de résolution demande la fin des mesures transitoires » explique Aline Archimbaud, sénatrice écologiste de la Seine-Saint-Denis. Ces dispositions sont liées au processus d’adhésion de nouveaux pays à l’Union Européenne. Elles permettent une intégration en douceur afin d’éviter des effets d’appel d’air déstabilisateurs. Des mesures transitoires qui s’appliquent donc aux citoyens Roumains et Bulgares et qui « de fait [leur] empêchent l’accès à l’emploi (…) et aux possibilités de formation » explique la sénatrice.

L’accès à l’emploi serait un tremplin pour « ces populations migrantes pour des raisons économiques » précise Aline Archimbaud. Ces mesures transitoires constituent donc pour la sénatrice d’Europe Ecologie Les Verts « un verrou qui pourrait sauter et qui permettrait que les citoyens roumains et les bulgares puissent avoir des ressources ». Une condition préalable pour la résolution d’autres problématiques qui affligent ces populations : « cela permettrait de régler peu à peu les questions de logement et de santé ».