×En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.En savoir plus

ArcelorMittal : fermeture définitive des hauts-fourneaux de Florange

+A -A
Le 01.10.2012 à 11:12

La direction d'ArcelorMittal a annoncé lundi en comité central d'entreprise la fermeture définitive des hauts-fourneaux de Florange (Moselle), a-t-on appris de sources syndicales. La direction a annoncé "un projet de fermeture définitive de la filière liquide de Florange", ont fait savoir à l'AFP les syndicats. Au total 629 salariés devraient être concernés.

Le délégué CFE-CGC Xavier Le Coq a précisé que la direction entendait faire des "investissements" pour conforter la partie hors filière liquide. Par ailleurs, selon les syndicats, la direction ne s'était pas encore prononcée sur une éventuelle cession des hauts-fourneaux. Le délégué FO Walter Broccoli a estimé que ce n'était pas le lieu pour une telle annonce, tandis que M. Le Coq s'attendait à une annonce.

Le délégué FO a également indiqué que la direction entendait conserver la cokerie, ce qui rend les hauts-fourneaux invendables aux yeux des syndicats. Le CCE s'est ouvert lundi matin avec à l'ordre du jour un seul point: "Information sur la situation économique et industrielle d'ArcelorMittal Atlantique et Lorraine".

Mais à leur arrivée au siège, où un important dispositif policier était déployé, les syndicats avaient estimé que ce CCE allait signer "l'arrêt de mort officiel" de l'usine mosellane, selon la formule de M. Broccoli. Les hauts-fourneaux, à l'arrêt depuis 14 mois, emploient quelque 600 salariés sur les 2.500 de Florange.