×En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.En savoir plus

Ayrault parle décentralisation avec des représentants des grandes villes

+A -A
AFP
Le 27.07.2012 à 11:40
Ayrault parle décentralisation avec des représentants des grandes villes
© AFP
Jean-Marc Ayrault a reçu vendredi matin à Matignon plusieurs élus, dont les maires socialistes Gérard Collomb et Michel Destot, pour évoquer avec eux la future loi de décentralisation.

Le Premier ministre a notamment reçu M. Collomb, maire de Lyon et président de l'Association des communautés urbaines de France (ACUF) et Michel Destot, maire de Grenoble et président de l'Association des maires de grandes villes de France (AMGVF).

Le sénateur PS Michel Delebarre et Anne-Marie Escoffier, ministre déléguée à la Décentralisation étaient aussi présents.

Le gouvernement Ayrault entend mettre en oeuvre un nouvel acte de décentralisation et prévoit le dépôt, « avant la fin de l'année », d'un projet de loi en ce sens, après avoir entendu les propositions des élus.

« On a donné la position des villes, en particulier des grandes villes, en disant qu'il fallait pouvoir trouver un équilibre et qu'il y ait une diversité des approches car selon que l'on se trouve à Mende ou à Lyon, le rapport entre la ville et le département, ou la ville et la région n'est pas exactement le même », a expliqué à l'AFP M. Collomb, à l'issue d'un entretien d'une heure avec le chef du gouvernement.

Selon le maire de Lyon, « pour la grande ville il faut des choses équilibrées, il ne faut pas par exemple que toute la compétence économique soit donnée aux régions ».

M. Ayrault mène depuis plusieurs jours des consultations d'élus locaux pour préparer cette future loi. Le 17 juillet, il avait ainsi reçu à Matignon l'ensemble des présidents de région, la plupart socialistes, puis, le 19 juillet, le président de l'Association des maires de France, Jacques Pélissard (UMP), et celui de l'Association des départements de France, Claudy Lebreton (PS).

« On est en amont de cette loi, dans la phase de préparation », a conclu M. Collomb.

La première étape du nouvel acte de décentralisation devrait être l'abrogation du conseiller territorial, créé par le gouvernement Fillon. La compétence économique des régions devrait aussi être renforcée.