Ayrault évitera le discours de politique générale au Sénat

+A -A
Michael Szames
Le 27.06.2012 à 15:33
Ayrault évitera le discours de politique générale au Sénat
© AFP

Cela aura le goût et l’odeur d’un discours de politique générale mais ce n’en sera pas un. Le premier ministre se présentera bien devant les sénateurs le 4 juillet prochain mais pas question de vote de confiance, comme la veille à l’Assemblée nationale. Il devrait prononcer un discours issue conformément à l’article 50-1 de la constitution qui dit : « Devant l'une ou l'autre des assemblées, le gouvernement peut, de sa propre initiative ou à la demande d'un groupe parlementaire au sens de l'article 51-1, faire, sur un sujet déterminé, une déclaration qui donne lieu à débat et peut, s'il le décide, faire l'objet d'un vote sans engager sa responsabilité ».

Selon Alain Vidalies, ministre en charge des Relations entre le Parlement, le premier ministre « devrait parler de un à deux sujets propre au Sénat, comme les collectivités territoriales, sans demander de vote ». A la question « pourquoi ? », Alain Vidalies se fait plus discret : « Le vote aura déjà eu lieu la veille à l’Assemblée. Pas la peine d’en rajouter ».  Est-ce vraiment pour ne pas faire doublon ou la crainte d’être mis en minorité au cours d’un vote ? Le ministre reste vague. La majorité de gauche au Sénat ne tient en effet qu’a six voix. De quoi faire réfléchir le premier ministre. Les sénateurs devraient apprécier.