Bachelot affirme toucher sa retraite de parlementaire et cite «Alliot-Marie»

+A -A
François Vignal (avec AFP)
Le 11.06.2010 à 12:44
Bachelot affirme toucher sa retraite de parlementaire et cite «Alliot-Marie»
Roselyne Bachelot, ministre de la Santé de la Jeunesse et des Sports, et Michèle Alliot-Marie, ministre de la Justice, lors d'une conférence de presse en 2009.
© AFP
La ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, affirme toucher sa retraite parlementaire, « comme d'ailleurs des ministres ». Au gouvernement, « tous ceux qui ont plus de 60 ans » touchent une retraite parlementaire, a-t-elle noté, citant « Michèle Alliot-Marie ».

L’affaire Boutin continue de rebondir. Hier, le ministre chargé des relations avec le Parlement, Henri de Raincourt, a reconnu sur Public Sénat toucher lui aussi « une petite partie » de sa retraite de sénateur, alors que Christine Boutin a renoncé hier soir à ses 9.500 euros de salaire mensuel pour sa mission sur la mondialisation cumulés à une retraite parlementaire.

Quels ministres se retrouveraient dans le cas défini par Bachelot ?

Au gouvernement, « tous ceux qui ont plus de 60 ans » touchent une retraite parlementaire, selon Roselyne Bachelot. Qui a donc été parlementaire et a aujourd’hui plus de 60 ans ? Il suffit de se référer au site du gouvernement : Patrick Devedjian, ministre chargé de la Mise en œuvre du plan de relance, 65 ans, a été député de 1986 à 2002 et de 2005 à 2008. Hervé Novelli, secrétaire d’Etat chargé du Commerce, de l’Artisanat, et des PME, 61 ans, a été député de 1993 à 1997 et de 2002 à 2007. Alain Marleix, secrétaire d'Etat aux Collectivités territoriales, 64 ans, est député depuis 1993. Christian Blanc, secrétaire d'Etat chargé du Développement de la région capitale, 62 ans, député de 2002 à 2007. Michel Mercier, ministre de l'Espace rural et de l'Aménagement du territoire, 63 ans, député de 1993 à 1995, sénateur de 1995 à 2009. Hubert Falco, secrétaire d'Etat à la Défense et aux Anciens Combattants, 63 ans, a été député de 1988 à 1995, sénateur de 1995 à 2002 et depuis 2004. Enfin Jean-Marie Bockel, secrétaire d'Etat à la Justice, aura 60 ans le 22 juin prochain. Il a été député de 1981 à 1984, puis de 1986 à 1993 et de 1997 à 2002. Il est sénateur depuis 2004.

Ce matin sur I-télé, c’est la ministre de la Santé Roselyne Bachelot qui a affirmé être aussi dans ce cas, comme la ministre de la Justice Michèle Alliot-Marie. Interrogée sur sa propre situation, la ministre, qui a été 14 ans députée, a répondu: « Je touche ma retraite parlementaire, comme d'ailleurs des ministres, des gens qui exercent des fonctions au Conseil constitutionnel, le Médiateur de la République ». Au gouvernement, « tous ceux qui ont plus de 60 ans » touchent une retraite parlementaire, a-t-elle noté, citant « Michèle Alliot-Marie ».

La jurisprudence Boutin va-t-elle devoir s'appliquer ? Roselyne Bachelot a rétorqué « sans doute et on fera avec ». « C'est quelque chose de cumulable. Mais si la législation change, on fera comme le dira la législation, c'est très simple », a-t-elle assuré, se disant « très sereine ».

Quant à la décision de Christine Boutin de renoncer à ses 9.500 euros, la ministre a jugé qu’elle avait « beaucoup d'allure, de classe ». « Elle avait le choix parce qu'elle était dans la parfaite légalité, mais c'est également une fine politique, Christine (...) elle a réalisé que, face à la polémique, elle avait intérêt à prendre cette décision ».

La possibilité de cumuler une retraite parlementaire avec le revenu d'un emploi public, « ça existe depuis des dizaines d'années, on est dans une autre situation, on fera comme la législation l'indiquera », a insisté Bachelot, assurant faire « toute confiance à Bernard Accoyer, au bureau de l'Assemblée nationale – qui est pluri-opinions – pour prendre les décisions nécessaires ». 

 
Sur le même thème :