×En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.En savoir plus

Bachelot affirme toucher sa retraite de parlementaire et cite «Alliot-Marie»

+A -A
François Vignal (avec AFP)
Le 11.06.2010 à 12:44
Bachelot affirme toucher sa retraite de parlementaire et cite «Alliot-Marie»
Roselyne Bachelot, ministre de la Santé de la Jeunesse et des Sports, et Michèle Alliot-Marie, ministre de la Justice, lors d'une conférence de presse en 2009.
© AFP
La ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, affirme toucher sa retraite parlementaire, « comme d'ailleurs des ministres ». Au gouvernement, « tous ceux qui ont plus de 60 ans » touchent une retraite parlementaire, a-t-elle noté, citant « Michèle Alliot-Marie ».

L’affaire Boutin continue de rebondir. Hier, le ministre chargé des relations avec le Parlement, Henri de Raincourt, a reconnu sur Public Sénat toucher lui aussi « une petite partie » de sa retraite de sénateur, alors que Christine Boutin a renoncé hier soir à ses 9.500 euros de salaire mensuel pour sa mission sur la mondialisation cumulés à une retraite parlementaire.

Quels ministres se retrouveraient dans le cas défini par Bachelot ?

Au gouvernement, « tous ceux qui ont plus de 60 ans » touchent une retraite parlementaire, selon Roselyne Bachelot. Qui a donc été parlementaire et a aujourd’hui plus de 60 ans ? Il suffit de se référer au site du gouvernement : Patrick Devedjian, ministre chargé de la Mise en œuvre du plan de relance, 65 ans, a été député de 1986 à 2002 et de 2005 à 2008. Hervé Novelli, secrétaire d’Etat chargé du Commerce, de l’Artisanat, et des PME, 61 ans, a été député de 1993 à 1997 et de 2002 à 2007. Alain Marleix, secrétaire d'Etat aux Collectivités territoriales, 64 ans, est député depuis 1993. Christian Blanc, secrétaire d'Etat chargé du Développement de la région capitale, 62 ans, député de 2002 à 2007. Michel Mercier, ministre de l'Espace rural et de l'Aménagement du territoire, 63 ans, député de 1993 à 1995, sénateur de 1995 à 2009. Hubert Falco, secrétaire d'Etat à la Défense et aux Anciens Combattants, 63 ans, a été député de 1988 à 1995, sénateur de 1995 à 2002 et depuis 2004. Enfin Jean-Marie Bockel, secrétaire d'Etat à la Justice, aura 60 ans le 22 juin prochain. Il a été député de 1981 à 1984, puis de 1986 à 1993 et de 1997 à 2002. Il est sénateur depuis 2004.

Ce matin sur I-télé, c’est la ministre de la Santé Roselyne Bachelot qui a affirmé être aussi dans ce cas, comme la ministre de la Justice Michèle Alliot-Marie. Interrogée sur sa propre situation, la ministre, qui a été 14 ans députée, a répondu: « Je touche ma retraite parlementaire, comme d'ailleurs des ministres, des gens qui exercent des fonctions au Conseil constitutionnel, le Médiateur de la République ». Au gouvernement, « tous ceux qui ont plus de 60 ans » touchent une retraite parlementaire, a-t-elle noté, citant « Michèle Alliot-Marie ».

La jurisprudence Boutin va-t-elle devoir s'appliquer ? Roselyne Bachelot a rétorqué « sans doute et on fera avec ». « C'est quelque chose de cumulable. Mais si la législation change, on fera comme le dira la législation, c'est très simple », a-t-elle assuré, se disant « très sereine ».

Quant à la décision de Christine Boutin de renoncer à ses 9.500 euros, la ministre a jugé qu’elle avait « beaucoup d'allure, de classe ». « Elle avait le choix parce qu'elle était dans la parfaite légalité, mais c'est également une fine politique, Christine (...) elle a réalisé que, face à la polémique, elle avait intérêt à prendre cette décision ».

La possibilité de cumuler une retraite parlementaire avec le revenu d'un emploi public, « ça existe depuis des dizaines d'années, on est dans une autre situation, on fera comme la législation l'indiquera », a insisté Bachelot, assurant faire « toute confiance à Bernard Accoyer, au bureau de l'Assemblée nationale – qui est pluri-opinions – pour prendre les décisions nécessaires ». 

 
Sur le même thème :