×En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.En savoir plus

« Bokassa 1er Empereur de Françafrique ». Documentaire (1x52’) d’Emmanuel Blanchard. Samedi 7 avril à 22h.

+A -A
Le 19.03.2012 à 15:26

Publicsenat.fr VOD

L’ascension de Bokassa, son couronnement et sa chute.

Le 4 décembre 1977, le dictateur Jean-Bedel Bokassa, s’autoproclame « Empereur de Centrafrique », un petit pays de deux millions d’habitants. Il reproduit pour l’occasion le sacre de Napoléon Bonaparte, sous les tropiques. Couronne de laurier, manteau d’hermine, rien ne manque. Ultime facétie d’un tyran mégalomane ? Pour les témoins, le sacre de Bokassa Ier laisse le souvenir d’une gigantesque mascarade, et d’une débauche de luxe dans l’un des pays les plus pauvres du monde. Mais ce couronnement n’est pas seulement une page exubérante de l’histoire de l’Afrique post-coloniale, c’est aussi un concentré des calculs, des enjeux et des abus de la Françafrique. Car les fils qui agitent cette marionnette bouffonne et sinistre conduisent directement à l’Elysée, et au Président de la République française, Valery Giscard d’Estaing. Ce dérapage va devenir le symbole absolu des dérives de la politique africaine de la France. Moins de deux ans plus tard, il coûtera son trône à Bokassa ; puis à Giscard, la présidence « Bokassa Ier, empereur de Françafrique » retrace l’irrésistible ascension de ce dictateur excentrique jusqu’à son apothéose, qui est aussi l’amorce de sa chute.

Samedi 7 avril à 22h.

Rediffusions : dimanche 8 avril à 9h et 18h, lundi 9 avril à 17h, vendredi 13 avril à 16h30.