×En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.En savoir plus
Mode zen

Quitter le mode zen

Cas Mahéas : « Ces faits sont incompatibles avec le Parti socialiste » selon Assouline

+A -A
Elisa Bertholomey
Le 09.06.2011 à 17:48

La présidente des Jeunes socialistes, Laurianne Deniaud a demandé cet après-midi, l’exclusion du sénateur Jacques Mahéas du Parti socialiste. Condamné en mars 2010 par la Cour de cassation à 10 000 euros d’amende pour « agressions sexuelles sur une ex-employée municipale », il n’a toujours pas été sanctionné par le Parti socialiste. Dans un communiqué, Laurianne Deniaud fustige le manque de réaction du parti. « Ces actes inqualifiables sont contraires à la loi et aux valeurs féministes du socialisme, c'est pourquoi Jacques Mahéas doit être exclu du Parti socialiste dans les plus brefs délais », demande-t-elle.

Pour David Assouline, interrogé par Michaël Szames dans On refait la séance, « ces faits sont absolument incompatibles avec les valeurs et les combats du Parti socialiste. » Selon le sénateur, le PS prend la question au sérieux. « C’est pour cela d’ailleurs que dès la mi-avril, les dirigeants du parti ont saisi la commission des conflits pour qu’une procédure d’exclusion soit entamée. Le verdict de cette commission va être rendu, je crois, après le 8 juillet. Mais je suis très clair : pour moi, c’est simple, c’est incompatible avec l’appartenance au Parti socialiste. »

Pour autant, le sénateur se refuse à demander clairement l’exclusion de Jacques Mahéas. « C’est incompatible avec les valeurs et les combats du Parti socialiste. Et aujourd’hui, le PS est en train de travailler et va rendre sa décision. J’attends cette décision avec impatience. » Il reconnaît seulement que le parti devra s’aligner sur la décision rendue par le tribunal. « Moi personnellement, je pense qu’une fois que toutes les procéduresont été faites par la République et que les faits sont établis, le PS devra suivre cette condamnation. Et il devra dire clairement que de tels faits, ne sont pas compatibles avec le Parti socialiste. »