Back to Top
×En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.En savoir plus
Mode zen

Quitter le mode zen

Chatel : « Les Républicains doivent être le parti du gaz de schiste, des OGM, des biotechs »

+A -A
François Vignal
Le 14.02.2016 à 11:30

Le nouveau président du Conseil national des Républicains, Luc Chatel, est un ancien de démocratie libéral. Dimanche matin, il l’a rappelé à la tribune du Conseil national, à Paris. L’ancien ministre de l’Education a appelé son parti à vivre pleinement dans la mondialisation. « Pour être le parti du réveil, nous devons être le parti du réel », « nous devons être  le parti de la vie réelle » a-t-il lancé, au lendemain de son élection face à MAM.

« Notre parti doit être le parti du risque, de l’innovation », souligne l’ancien DRH de chez L’Oréal. Ses propos prennent presque des allures de séminaire d’entreprise : « La politique économique que nous devrons mener en 2017 doit reposer sur ces 3 principes : agilité, réactivité, compétitivité ».

Pour Luc Chatel, « Les Républicains doivent être le parti du principe d’innovation plus que du principe de précaution, le parti du gaz de schiste, le parti des OGM, le parti des biotechs » (voir à 1'20 dans la vidéo). Il faut aussi supprimer l’ISF : « La question aujourd’hui  n’est plus de savoir si c’est juste ou pas d’avoir un ISF. La seule question qui vaille c’est qu’on est les seuls à en avoir un et ça pèse sur la compétitivité française ».

« Regarder le monde en face, le réel, c’est ne pas se complaire dans la désignation hasardeuse de bouc-émissaire. Au premier lieu desquels l’Europe » affirme encore Luc Chatel. « J’en ai assez de voir François Hollande montrer du doigt l’Europe pour masquer ses propres échecs » ajoute  le président du Conseil national, qui oublie au passage qu’il est arrivé à Nicolas Sarkozy de pointer du doigt l’Europe, notamment sur Schengen, quand il était Président.