Back to Top
×En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.En savoir plus
Mode zen

Quitter le mode zen

Création d’une commission d’enquête au Sénat sur les réseaux Jihadistes

+A -A
Par Public Sénat
Le 16.07.2014 à 12:45
Création d’une commission d’enquête au Sénat sur les réseaux Jihadistes
© AFP

La commission des lois du Sénat a donné son feu vert à la création d’une commission d’enquête sur les filières Jihadistes. C’est la sénatrice UDI Nathalie Goulet qui devrait occuper le poste de présidente ou celui de rapporteur.

Pourquoi avoir réclamé cette commission d’enquête ?
Aujourd’hui, la situation est très opaque en matière de filières terroristes. Il y a eu l’affaire Merah qui est un véritable jeu des 7 familles. Dans la famille Merah, je demande le frère, la sœur…  Et puis l’affaire Mehdi Nemmouche. Cela montre bien qu’il y a un problème.
Et il est vraiment temps de s’en occuper car le désastre syrien est accentué par le naufrage palestinien. Avec ce qui se passe à Gaza, certains jeunes vont se radicaliser d’avantage dans les jours et les semaines à venir.

Comment cette commission va-t-elle agir ?
Il faut avoir les bons outils à notre disposition. Dans un premier temps, la commission devra en faire l’inventaire. Je pense que nous avons ces outils mais nous manquons de moyens humains pour les rendre efficaces. Cette commission pourra aussi partir en Europe ou aux Etats-Unis pour voir comment cela se passe en matière de lutte contre le terrorisme.

Comment jugez-vous le projet  de loi présenté la semaine dernière par le gouvernement ?
C’est un bon début mais pour avoir une bonne loi, il faut un bon diagnostic. Le problème, c’est qu’elle va arriver au Sénat en urgence ce qui n’est jamais une bonne chose. Nous devons prendre le temps pour réfléchir à son renforcement grâce à cette commission. Pas question de faire une nouvelle loi sans les moyens pour l’appliquer.