Back to Top
×En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.En savoir plus
Mode zen

Quitter le mode zen

Crise agricole : « Nous portons une responsabilité collective » affirme Gérard Larcher

+A -A
Par Public Sénat
Le 02.03.2016 à 18:26

Invité du plateau de Public Sénat au Salon de l’agriculture, le président de la Haute assemblée, Gérard Larcher, a défendu les agriculteurs qui traversent une crise profonde, tout en reconnaissant la responsabilité de chacun.

« Nous portons une responsabilité collective, notamment depuis 1999. Nous avons entravé les regroupements de producteurs. Regardez cette espèce de symbolique un peu folle qu’on a eu autour de la ferme des 1000 vaches. On a oublié que c’était un regroupement de producteurs » rappelle Gérard Larcher. « Pour avoir une autorisation tout simplement de construire une stabulation avec un robot de traite qui regroupe 4 ou 5 producteurs, il faut en moyenne dans notre pays 4 à 5 années. Dans les autres pays européen, il faut 6 mois » souligne-t-il. « Il faut qu’on aide à la structuration et à la restructuration » des exploitations, ajoute-t-il. Il s’agit d’aller « vers un modèle qui peut rester l’agriculture familiale, mais qui peut mieux organiser la production ».

« On doit réfléchir sur le statut de l’agriculteur » ajoute Gérard Larcher. « Aujourd’hui, un agriculteur qui dépose le bilan, s’il n’est pas dans une forme sociétaire, il est ruiné, il n’a plus rien, même pas sa maison. Voila des sujets que le Sénat va traiter » affirme son président. En rencontrant un peu avant les organisations professionnelles, il a estimé que le Sénat pourrait faire des propositions à l'occasion de la nouvelle lecture au Sénat du texte en faveur de la compétitivité de l'agriculture et de la filière agroalimentaire.