Back to Top
×En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.En savoir plus
Mode zen

Quitter le mode zen

Discours de Hollande : « c’est en dehors du sujet de l’emploi » juge Marie-Noëlle Lienemann

+A -A
Le 18.01.2016 à 18:37

Les sénateurs, de gauche comme de droite, se sont exprimés sur le plan  de sauvetage de l’emploi initié par François Hollande. Au Palais du Luxembourg, pas facile de trouver des soutiens au projet.

François Hollande a-t-il convaincu le Sénat ? Pas vraiment. Evidemment, les sénateurs de droite tancent le projet mais ceux de gauche restent divisés sur le bien-fondé des mesures. A commencer par la sénatrice de Paris Marie-Noëlle Lienemann, membre de l’aile gauche du parti socialiste. « Il ya des choses intéressantes » sur la politique de formation, reconnaît-elle. « Mais c’est en dehors du sujet de l’emploi. Des chômeurs diplômé et qualifiés, il y en a plein mais ils ne trouvent pas de travail (…) Tous les ans, les chefs d’états ne veulent pas s’attaquer au cœur du problème » poursuit-elle dans l'émission Sénat 360. « Depuis 30 ans, on fait du libéralisme qui ne marche pas. » Elle propose, de son côté, une grande politique de relance pour remédier au chômage.

« C’est une façon de mettre dans une autre case les 500.000 personnes qui n’ont pas d’emploi » souligne, de son côté, Jean-Claude Lenoir, sénateur de l'Orne. « Sur l’apprentissage, j’attendais des mesures très fortes. Il faut redonner confiance aux entreprises pour qu’ils accueillent des apprentis. »

Le président (LR) du Sénat a lui aussi critiqué François Hollande. « La fameuse “boîte à outils” du Président de la République n’est toujours pas complète et concrète ! » affirme Gérard Larcher dans un communiqué. « On nous avait indiqué un plan d’urgence pour l’emploi et on se retrouve avec un plan d’urgence : “Hollande 2017” » juge-t-il. «  Il est encore temps de changer de politique et d’avoir le courage de libérer les énergies, de réformer le temps de travail et de moderniser le contrat de travail. »

Sur le plateau de Sénat 360, Catherine Procaccia, sénatrice (LR) du Val-de-Marne s’est néanmoins montrée plutôt satisfaite. « J’ai un œil assez positif sur ces annonces » explique-t-elle. « Cela prouve qu’enfin, le gouvernement se rend compte que l’emploi, ce sont les entreprises et pas seulement les emplois aidés (…) Maintenant, les annonces doivent se concrétiser très rapidement. »


Discours de F.Hollande : "j’ai un œil assez... par publicsenat

Heureusement, François Hollande peut compter sur sa majorité (ou du moins une partie). Le patron des sénateurs socialiste Didier Guillaume a ainsi soutenu le discours du président. « La priorité est le retour à l'emploi durable » avance-t-il dans un communiqué. « L'objectif est posé, les moyens mis sur la table, il est désormais nécessaire que tous les acteurs publics et privés avancent dans le même sens, notamment les régions. »

Reste que le chef d’Etat a renvoyé aux partenaires sociaux les débats ultérieurs. Ce sont eux qui donneront une dynamique et une réalité à ce discours. Mais face aux critiques, la ministre du Travail Myriam El Khomri se lance dans une année sous haute tension.