Douze millions d'élèves ont repris le chemin de l'école

+A -A
Le 04.09.2012 à 11:21
Douze millions d'élèves ont repris le chemin de l'école
© AFP

Plus de 12 millions d'élèves, de la maternelle au lycée, ont fait leur retour en classe mardi, une rentrée marquée par quelques nouveautés comme l'allongement des vacances de la Toussaint ou la réforme du lycée en terminale, mais aussi par de nouvelles suppressions de postes.

"Vous êtes les bienvenus, rentrez!" A ce signal, quelques minutes avant 08H00, les élèves de 5e du collège Henri-Wallon d'Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) ont été les premiers à reprendre le chemin des salles de classe de cet établissement.

"Ca fait plaisir, on revoit ses amis", sourit Cindy, 12 ans. "Non, ça ne fait pas du tout plaisir! Les vacances, c'est fini", la coupe Sourae, 13 ans. Inès, elle, est "déjà fatiguée": "Il a fallu se lever à 6H..."

Dès l'ouverture des portes de l'école Ampère à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines), des dizaines de parents et enfants s'engouffrent pour découvrir les listes. Dans la classe de CM1, la fille d'Emilie sera avec 20 enfants mais "ce n'est pas forcément un cadeau, ils ont mis tous les enfants perturbateurs", regrette-t-elle.

Même préoccupation au lycée de Sevigne, dans une banlieue cossue de Rennes. "Super, je suis avec Clem!", s'enthousiasme un garçon en lisant les listes affichées dans la cour du lycée.

Au total, 6,7 millions d'écoliers, 3,3 millions de collégiens et 2,1 millions de lycéens, dans les établissements publics et privés, vont retrouver en classe environ 850.000 professeurs.

Parmi les nouveautés de cette année figurent l'entrée en vigueur de la réforme du lycée en classe de terminale pour mieux préparer les élèves à l'enseignement supérieur et améliorer l'orientation, l'allongement des vacances de la Toussaint à deux semaines pleines et des assistants chargés de prévention et de sécurité.

Une attention particulière a été portée au primaire, priorité du gouvernement dans la lutte contre l'échec scolaire. Environ 40% des enfants ne savent pas bien lire ni compter en arrivant en sixième et la France a le taux d'encadrement dans les écoles le plus faible des 34 pays de l'OCDE, avec cinq enseignants pour 100 élèves.