×En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.En savoir plus

Droit de vote des étrangers : Jean-Vincent Placé dénonce la «course à l’échalote» de l’UMP

+A -A
Aladine Zaïane
Le 24.11.2011 à 17:01

Publicsenat.fr VOD

Echange très vif cet après-midi entre Jean-Vincent Placé, le sénateur d’EELV et Pierre Charon sénateur UMP au sujet de la déclaration de Nicolas Sarkozy hier en marge du congrès de l’Association des maires de France (AMF) sur le droit de vote des étrangers pour les élections locales, qui serait pour lui « une proposition hasardeuse ». « Pour le président c’est une loi hasardeuse par rapport à ce qu’il a pu dire depuis le discours de Grenoble. On voit un gouvernement qui court après l’électorat du Front national » a dit Jean-Vincent Placé.

« Vous êtes dans la course à l’échalote après Marine Le Pen »

Le sénateur Charon a alors répondu en affichant un large sourire : « Ca veut dire que vous êtes un petit peu à la recherche de réservoirs (de votes) ? » Ce à quoi Jean-Vincent Placé a répondu « t’inquiète pas pour ça on va en trouver des voix ». Il a ensuite continué sur les déclarations d’Alain Marleix (UMP) qui a ironisé sur Jean-Vincent Placé « notre Coréen national » : « vous êtes dans la course à l’échalote après Marine Le Pen et voilà la réalité de cette politique là. Et pourquoi ? Parce que vous êtes que dans des échecs absolus sur le pouvoir d’achat, sur l’emploi, sur l’ensemble des questions sociales ». Avant de conclure sur la séance de questions au gouvernement qui s’est déroulée aujourd’hui : « on voyait des gens (les ministres) jouer de la musique sur le Titanic. Et c’est scandaleux d’entendre ça ! ». La proposition de loi PS sur le droit de vote des étrangers (les extra-européens inclus) aux élections locales sera examinée en séance au Sénat, le 8 Décembre prochain.