×En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.En savoir plus

Ecotaxe: «La suspension n’est pas la suppression» affirme Ayrault

+A -A
Marie-Carline Chardonnet
Le 29.10.2013 à 12:51
Ecotaxe: «La suspension n’est pas la suppression» affirme Ayrault
© Public Sénat

A l’issue d’une réunion à Matignon avec les élus Bretons, ce matin, le Premier ministre a annoncé la suspension de l’écotaxe poids lourds pour « éviter l’engrenage de la violence ».


Intervention de Jean-Marc Ayrault après la... par publicsenat

 

Ce matin, après la réunion de Matignon, Jean-Marc Ayrault a annoncé  la suspension de la mise en place de l’écotaxe. Suspendu jusqu'à nouvel ordre, Cette mesure du Grenelle de l’environnement de 2009, l’écotaxe poids lourds, devait être payée pour tous les camions français ou étrangers de 3.5 tonnes, roulant sur certaines routes hors autoroutes payantes.

Le Premier ministre, vient de décider la suspension de l’écotaxe. Il avait convoqué tous les élus bretons, l’UMP a purement et simplement boycotté la réunion de Matignon. F ace à la gronde la marge de manœuvre était étroite. Cette mesure qui rencontre une hostilité grandissante en Bretagne, sur fond de grogne fiscale généralisée est un symbole fort envoyé à toute la France.

« Cette réunion réunissait la plupart des parlementaires, un UDI,  des socialistes, des  écologistes, d’autres ne sont pas venus » a ajouté Jean-Marc Ayrault, regrettant le boycott des élus de droite bretons.

Le cas breton

Rappelant la « réunion exceptionnelle, en raison de la situation qui est exceptionnelle », il est revenu sur la situation difficile de la Bretagne : « De cette région dynamique, qui dispose d’immenses atouts, qui traverse une crise dans le secteur agroalimentaire. Dès le début le gouvernement  s’est mobilisé, et a aidé la région à surmonter les difficultés ». Le 12 décembre dernier, Jean marc Ayrault  avait annoncé un plan pour la Bretagne, un plan comprenant la filière agroalimentaire, des mesures d’urgences, des moyens financiers pour les salariés et les entreprises touchées par la crise. Dès le 16 octobre, il présente un pacte d’avenir pour la Bretagne. « Il faut donner aux régions les moyens de rebondir » a-t-il  précisé.  Et d’ajouter : « Le travail collectif, qui a fait la force de la Bretagne est bloqué par un seul sujet : l’écotaxe » Pourtant face à la crise Bretonne, Jean-Marc Ayrault a expliqué que « l’écotaxe n’était pas la cause, car elle n’est toujours pas entrée en vigueur ».

Les conditions d’un dialogue

Instaurée par le gouvernement précédent, l’écotaxe soulève des questions auxquelles il faudra répondre. « L’honneur de la  politique est d’assumer ses fautes » assène-t-il, en visant l’opposition.  

Dans un souci d’ouvrir un dialogue, Jean-Marc Ayrault  a délivré un message aux élus présents  et aux Français : « Le courage c’est de créer les conditions d’un dialogue au niveau national. Tous les acteurs  doivent se réunir et travailler ensemble. Tous  les partenaires doivent se mettre autour de la table Le courage n’est pas l’obstination, mais d’écouter, d’entendre, de chercher ensemble et de trouver».

S’il a confirmé la suspension de la mise en œuvre de l’écotaxe, base d’un dialogue nécessaire, le Premier ministre a précisé que la  «suspension n’est pas la  suppression ».

Le dialogue doit mettre en place « des mesures spécifiques partout en France  et dans les régions périphériques comme la Bretagne » afin de garantir un « juste équilibre au plan national et pour tous secteurs confondus ».

Une suspension est non pas une annulation, qui a déjà provoqué de vives réactions en Bretagne et le maintien de l’appel à manifester.

Joël Labbé, sénateur EELV du Morbihan a salué la décision : «Ce n’est  pas un échec, ni un renoncement, mais une mesure de courage ». Il ajoute : «Le gouvernement tente de rétablir les conditions du dialogue. Pour le moment il n’y a pas de calendrier, le Premier ministre attend que tout le monde se remettre à table».

 
Sur le même thème :