Back to Top
×En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.En savoir plus
Mode zen

Quitter le mode zen

Emploi : Jean-Pierre Raffarin « profondément déçu » par le gouvernement

+A -A
Par public sénat
Le 19.01.2016 à 17:09

Jean-Pierre Raffarin ne fait pas partie des plus enthousiastes vis-à-vis du plan de mesures annoncées par le Président de la République. « Je l’ai trouvé décevant » juge l’ancien Premier ministre. « On sort les vieilles recettes, on fait des dépenses plutôt que des réformes. » Et de rappeler le travail des sénateurs : « On a un certain nombre de mesures sur la défiscalisation des heures supplémentaires, sur la régionalisation des politiques de l’emploi, on a un certain nombre de propositions qui ont déjà été votées par les sénateurs en première lecture de la loi Macron. Elles sont prêtes ! Pourquoi le président ne les prend pas ? » s’interroge-t-il.

« Je pense qu’il y a dans le gouvernement un certain nombre qui voulaient faire une politique de l’offre mais le gouvernement est revenu à la vieille politique de la demande. Le problème, c’est de créer des emplois et ensuite d’aider les entreprises à former. »

Y-a-t-il donc un clivage au sein du gouvernement sur ce sujet ? « Je pense qu’il y a toujours eu au sein du parti socialiste des sociaux-démocrates, proches de la tendance libérale et des socialistes purs et durs avec l’idée que la finance c’est l’ennemi, il y a toujours une cette fracture » affirme Jean-Pierre Raffarin.

C’est donc la fin d’une courte entente entre l’ancien Premier ministre et le gouvernement. « On a été profondément déçu qu’à la suite des élections régionales, qu’il n’y a pas un vrai sursaut à la hauteur. Il fallait avoir des résultats, tant que le gouvernement aura cette politique, il n’y en aura pas. »