×En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.En savoir plus

Eric Besson:«Les Verts sont plus sincères que le PS sur le nucléaire»

+A -A
Aladine Zaïane
Le 10.02.2012 à 19:09
Eric Besson:«Les Verts sont plus sincères que le PS sur le nucléaire»

Le ministre de l'Industrie Eric Besson a organisé ce vendredi une réunion ministérielle informelle avec les 15 pays européens, outre la France, qui ont « fait le choix de l'énergie nucléaire ». Etaient conviés : la Bulgarie, l'Espagne, l'Estonie, la Finlande, la Hongrie, la Lettonie, la Lituanie, les Pays-Bas, la Pologne, la République tchèque, la Roumanie, le Royaume-Uni, la Slovaquie, la Slovénie et la Suède

« Le nucléaire dans le mix énergétique », tel était l’intitulé de la rencontre. Eric Besson a rappelé les « piliers » de la politique énergétique des pays membres de l'Union européenne qui doit prendre en compte « la sécurité », le « pouvoir d'achat », « la compétitivité », tout cela en contribuant à la lutte « contre le réchauffement climatique ».

« Les Verts sont plus sincères que le PS »

Entouré de ses homologues européens qui partageaient ses visions sur le nucléaire et la nécessité des énergies renouvelables, Eric Besson a voulu montré à ceux qui en doutaient encore que le nucléaire était toujours d’actualité en Europe et dans le monde malgré la catastrophe de Fukushima. « Seize pays sur vingt-sept utilisent le nucléaire dans l’Union européenne, donc c’est faux de dire qu’elle sort du nucléaire. Dans le monde également, il y a des appels d’offres très importants lancés par le Brésil, l’Inde, la Chine, l’Arabie Saoudite » dit il.

Dans le cadre d’un mix énergétique et sans carbone, Eric Besson a rappelé l’objectif « à l’horizon 2020 de voir la part de l’énergie renouvelable s’élever à 23% ».

Nicolas Sarkozy, hier en visite sur le site de Fessenheim avait confirmé la poursuite de l’exploitation de la centrale nucléaire. Le ministre a assuré qu’« il n’y a aucun lien entre sa visite d’hier et notre réunion ». En profitant pour charger le PS et son programme sur le nucléaire. « Fermer 24 centrales sur 58 sans en ouvrir aucune c’est une sortie du nucléaire. Et sur ce point, les Verts sont plus sincères que le PS car ils disent clairement qu’ils veulent la sortie du nucléaire ».

Le nucléaire représente près de 28% de la production d’électricité dans l’Union

« Je n’autorise pas Eric Besson à juger notre sincérité, surtout qu’il est mal placé au regard de son passé. Le programme de François Hollande consiste à donner une trajectoire pour un changement de modèle énergétique. Donc ce n’est pas une perspective de sortie mais de rééquilibrage » répond François Brottes, responsable des questions d’énergie dans l’équipe de campagne de François Hollande. Rappelant que « le mix énergétique comprend aussi la sortie du pétrole », il précise que l’objectif du PS sur la production de l’énergie électrique devra « à l’horizon 2025 être produite à 50 % par le nucléaire ».

Selon la Commission européenne, le nucléaire représente près de 28% de la production d’électricité dans l’Union. Un niveau presque égal à celui du charbon (29%) mais supérieur au gaz (23%) et aux énergies renouvelables (16 %). Pour l’Agence internationale de l’énergie, cette part du nucléaire devrait baisser pour atteindre 24 % en 2030.