Back to Top
×En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.En savoir plus
Mode zen

Quitter le mode zen

Florian Philippot « voterait contre » la prolongation de l’état d’urgence

+A -A
Public Sénat
Le 02.02.2016 à 21:21

Invité de l’émission Preuves par 3, le vice-président du FN, Florian Philippot est revenu sur ses accusations à l’égard du Qatar : « une infâme dictature » selon lui. Il donne aussi sa position sur la prolongation de l’état d’urgence qu’il qualifie de coup de « com ».

Interrogé, ce mardi, sur la prolongation de l’état d’urgence, présenté demain en Conseil des ministres, le vice-président du FN répond d’abord  que « c’est de la com ». Il déplore l’absence de mesures de fond comme « la restitution réelle des effectifs de police, de gendarmerie et d’armée », « la dissolution de la centaine de mosquées radicales identifiées par le ministère de l’intérieur » ou encore « la lutte contre le communautarisme ». Il reconnait « que s’il était parlementaire, il voterait contre » la prolongation. Il qualifie aussi « l’Etat d’inefficace et qui parfois ne respecte plus les libertés individuelles » visant par là,la loi Renseignement.Pour lui, le gouvernement actuel parvient « à la fois et en même temps à moins de liberté et moins de sécurité ».

M. Philippot a par ailleurs jugé qu' « aucun binational ne se sent stigmatisé » par la déchéance controversée de nationalité, "un argument qui ne tient pas la route".

Ceux qui se sentiraient visés « sont des idéologues ». « Heureusement, aucun binational ou quasiment pas n'envisage de faire des attentats, donc personne ne se sent concerné par cela », a insisté le conseiller régional d'Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne.

Alors que dans la même émission il y a 15 jours, le Secrétaire d’Etat chargé des relations avec le Parlement, Jean-Marie Le Guen, évoquait l’idée d’une dégressivité des allocations chômage, afin de mobiliser plus de moyens sur la formation des chômeurs, pour Florian Philippot le gouvernement « renonce à lutter contre le chômage pour lutter contre les chômeurs… ». « L’immense majorité des chômeurs, s’ils ne trouvent pas de boulot, c’est qu’il n’y a pas de boulot et qu’il en cherchent ». En cause, selon lui, « les œillères idéologiques du gouvernement » « les dogmes européens qui nous désindustrialisent massivement et« qui nous empêchent d’aider les petits, de faire du patriotisme économique, et qui nous plombent » a-t-il martelé.

Ce mardi, l’eurodéputé a aussi  commenté  le vote du Parlement européen qui a refusé de lever son immunité parlementaire. Il était visé par une plainte de ce pays du Golfe pour diffamation, suite à ses propos qui laissaient entendre que le Qatar finançait le terrorisme. Il s’est déclaré « heureux » que sa « liberté d’expression ait pu être préservée ». Néanmoins Florian Philippot estime « honteux » que Christiane Taubira  ait transmis cette demande d’immunité : « ça en dit long sur notre soumission par rapport au Qatar » rajoute-il.  Un Etat qu’il qualifie « d’infâme dictature, qui ne respecte pas les femmes, qui ne respecte pas les minorités et qui a un comportement extrêmement louche vis-à-vis du fondamentalisme islamiste, c’est une évidence. Cet Etat doit disparaitre de nos relations diplomatiques » a-t-il rajouté.

Concernant ses accusations sur le financement du terrorisme de la part du Qatar, le vice-président du FN, met quand même un peu d’eau dans son vin : « il y a eu du financement, aujourd’hui je ne sais pas ».  Il demande également « une commission d’enquête parlementaire, en y intégrant le FN », « sur les financements du Qatar dans notre pays, ses prises de participation dans les grandes entreprises stratégiques, ses financements religieux, et les liens entre le Qatar et le personnel