François Hollande lance l'élaboration du Livre blanc sur l'avenir de la défense

+A -A
Dominique CHABROL (AFP)
Le 13.07.2012 à 17:50
François Hollande lance l'élaboration du Livre blanc sur l'avenir de la défense
© AFP
Le président François Hollande doit lancer vendredi soir devant les militaires une phase de réflexion pour l'élaboration du nouveau Livre blanc de la défense, qui redéfinira les menaces et les priorités stratégiques de la France pour la période 2014-2019.

« On prépare une phase qui va durer six mois, que le président de la République va annoncer ce soir, qui s'appelle un Livre blanc », a déclaré le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian sur Europe 1.

A la veille du 14 juillet, François Hollande doit s'exprimer lors de la réception qui précède traditionnellement la fête nationale, devant un public très militaire, au ministère de la Défense.

Le chef de l'Etat avait annoncé durant la campagne la mise en chantier d'un nouveau Livre blanc pour préparer la Loi de programmation militaire (LPM), qui devrait être adoptée courant 2013 par le Parlement.

« C'est une période de réflexion collective, à laquelle sont associés beaucoup d'acteurs et à laquelle je souhaite que l'ensemble des Français puissent prendre part (...) pour dire quelles sont nos priorités », a expliqué M. Le Drian.

Le précédent « Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale » date de 2008, pour l'élaboration de la LPM 2009-2014. Des actualisations régulières du document étaient d'ailleurs programmées pour tenir compte de l'évolution de la situation.

Après ces six mois de réflexion, la nouvelle LPM fixera les capacités financières et techniques de la défense pour répondre aux risques et aux missions des forces armées jusqu'aux années 2020. Elle devra tenir compte des contraintes financières imposées à tous les ministères pour rétablir les finances de l'Etat.

« Chacun doit faire un effort » pour le redressement des comptes publics, a souligné vendredi Jean-Yves Le Drian : « La défense comme les autres, mais pas plus que les autres. Donc, on n'aura pas une défense sacrifiée pour l'avenir ».

La mise en chantier d'un nouveau Livre blanc répond aux profonds changements, économiques, stratégiques, survenus sur la scène nationale et internationale.

« La donne mondiale a changé », a souligné M. Le Drian, évoquant « de nouveaux risques, de nouveaux événements qui se sont produits ».

Parmi ces évolutions, la crise économique et financière a modifié en profondeur les conditions d'application de la LPM.

Les « printemps arabes » et l'apparition d'une nouvelle zone d'instabilité au Sahel, ou l'évolution des priorités des Etats-Unis, désormais plus tournés vers la zone Asie-Pacifique que vers l'Europe, ont également modifié la donne.

François Hollande, chef de l'Etat, chef des armées, qui présidera samedi le premier défilé du 14 juillet de son quinquennat sur les Champs-Elysées, s'est adressé à plusieurs reprises aux armées depuis son arrivée à l'Elysée.

Il a confirmé le 25 mai à Kaboul le retrait d'ici fin 2012 des forces combattantes françaises d'Afghanistan. Le 4 juillet, il a passé trois heures à bord du sous-marin nucléaire lanceur d'engins Le Terrible en plongée au large de la Bretagne, d'où il a réaffirmé le maintien de la force de dissuasion nucléaire française.

Une force de dissuasion qui devrait toutefois faire l'objet d'une réflexion dans le cadre de l'élaboration du Livre blanc.