Back to Top
×En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.En savoir plus
Mode zen

Quitter le mode zen

François Kalfon compare Manuel Valls à «Iznogoud» et «Brutus»

+A -A
Le 02.12.2016 à 10:15

Le soutien d’Arnaud Montebourg estime que la primaire de gauche pourra être marquée par la confrontation « projet contre projet », entre le social-libéralisme incarné par Manuel Valls et « les gens de gauche ».

Invité de Territoires d’Infos sur Public Sénat et Sud Radio, François Kalfon s’est dit « ému » devant le discours de François Hollande, qui a annoncé ne pas se représenter pour la présidentielle.

Même si la décision du président de la République représente un « cataclysme », François Kalfon estime qu’elle permettra de « clarifier » les différences de projets entre les candidats de la primaire de la gauche. Il a ainsi critiqué le programme de Manuel Valls, qui a maintenant le champ libre pour se présenter à la primaire.

« Il va y avoir une primaire qui va pouvoir se déployer projet contre projet. Celui de Manuel Valls est le social-libéralisme prolongé qui finalement ne se distingue pas vraiment de celui d’Emmanuel Macron, et celui d’Arnaud Montebourg est une autre alternative ».

Il estime notamment que le premier ministre a exercé « une forte pression » sur le président de la République afin qu’il soit le seul candidat à cette primaire, et éviter ainsi une crise de régime. Il le compare notamment à « Iznogoud » et « Brutus ». Une comparaison qu’avait déjà faite Manuel Valls à l’encontre d’Emmanuel Macron.

 « Selon les compte-rendus  qu’on en a, il y a eu une pression très forte qui a été mise par Manuel Valls sur François Hollande. C’est chez lui la volonté iznogoudienne d’être calife à la place du calife ».