Back to Top
×En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.En savoir plus
Mode zen

Quitter le mode zen

La gauche que représente Manuel Valls, « au BN hier soir, c’était moins de 5% » note Karine Berger

+A -A
Public Sénat
Le 08.03.2016 à 10:30

Karine Berger était l’invitée de Territoires d’Infos sur Public Sénat et Sud Radio. La députée socialiste des Hautes-Alpes est revenue sur la venue de Myriam El Khomri au bureau national de son parti hier soir. Elle note « une erreur politique » sur la manière dont le gouvernement à abordé la réforme de la Loi travail ».

« Commencer une discussion, alors qu’on n’a pas le texte, qu’il n’est pas passé en Conseil d’Etat, en expliquant que si nécessaire, on se passera de l’avis des députés, et on passera en 49,3… Je crois qu’il y a eu une erreur politique sur ce point là ». Plus loin,  Karine Berger s’interroge : « Comment en est on arrivé à avoir une proposition de texte de réforme du dialogue social sans qu’aucun syndicat ne soit d’accord ? »

Voilà pour la forme, et sur le fond de la loi El Khomri, Karine Berger n’a pas non plus caché ses critiques. Dans son viseur « l’article 30 bis » qui selon elle « a été rajouté au dernier moment et qui donne une sorte de permis de licencier aux grands groupes et aux multinationales »

Enfin, pas question pour elle de voir autour de ces critiques les prémisses d’une fracture de la gauche ou même du PS. Présente lors de la réunion du BN hier soir, Karine Berger assure en toute « franchise » que « la gauche de Manuel Valls au Bureau national, hier soir, c’était moins de 5%. Donc s’il y a irréconciabilité des gauches. Il y en a une qui fait 5% et une qui fait 95%... » D’ailleurs parmi les « 30 ou 35 interventions » lors du BN, Karine Berger « en a noté deux » favorables à la loi El Khomeri