Back to Top
×En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.En savoir plus
Mode zen

Quitter le mode zen

Grand Paris : le métro d’Huchon sauvé… pour le moment

+A -A
Fabrice Cuney
Le 20.05.2010 à 17:44

Sénateurs et députés ont décidé, en commission mixte paritaire, du lancement de deux débats publics sur les deux projets de métro automatique du Grand Paris.

Au départ, deux projets : Arc Express, projet de métro automatique en rocade de 60 km, situé en proche couronne de Paris et soutenu par la région Ile-de-France présidée par Jean-Paul Huchon (PS). Et le « grand huit », double boucle de 130 km soutenue par Christian Blanc, secrétaire d'Etat au Développement de la Région capitale, qui propose un tracé plus éloigné de Paris, liant entre eux des pôles économiques.

Alors que le Sénat avait prévu d’enterrer Arc Express, députés et sénateurs, réunis ce jeudi en commission mixte paritaire (CMP) au Sénat, ont convenu du lancement de deux débats publics sur les deux projets de métro automatique.

Les parlementaires, parvenus à élaborer un texte de compromis sur le projet de loi sur le Grand Paris, ont adopté un amendement allant en ce sens du député UMP Yves Albarello, rapporteur du projet à l'Assemblée. Les élus PS se sont abstenus, faisant valoir que le dossier Arc Express, soutenu par tous les élus du Val-de-Marne, était prêt et aurait pu être lancé dès juin, à la différence du projet du gouvernement. « J'ai sauvé le soldat Huchon », a lui déclaré Yves Albarello…

Le gouvernement devrait cependant garder le contrôle sur le financement et le calendrier du métro Arc Express, par ailleurs validé par le Stif, l'autorité organisant les transports publics en Ile-de-France.

Ecoutez dans le sujet le député UMP Yves Albarello, le sénateur PS du Val-de-Marne Serge Lagauche et le sénateur centriste Yves Pozzo di Borgo, à la sortie de la CMP.