×En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.En savoir plus
Mode zen

Quitter le mode zen

Le groupe écologiste passe à 12 au Sénat après le remaniement ministériel

+A -A
AFP
Le 25.06.2012 à 17:20
Le groupe écologiste passe à 12 au Sénat après le remaniement ministériel
© AFP

Le groupe écologiste du Sénat va passer de onze à 12 membres avec l'arrivée prochaine de Kalliopi Ango Ela comme sénatrice des Français de l'étranger pour remplacer Hélène Conway (PS) nommée ministre des Français de l'étranger lors du dernier remaniement, a-t-on appris lundi au Sénat.

Kalliopi Ango Ela était la suivante de la liste commune PS-EELV présentée aux sénatoriales pour les Français de l'étranger. Née le 24 septembre 1962 à Paris, elle vit depuis 1987 au Cameroun, pays de son mari décédé Paul Ango Ela (1958-1998). Elle enseigne au lycée français de Yaoundé et dirige la Fondation Paul Ango Ela, centre de recherche indépendant en géopolitique pour l'Afrique centrale.

Le groupe écologiste avait déjà gagné une sénatrice de plus lors de la constitution du premier gouvernement Ayrault avec l'arrivée d'Hélène Lipietz, avocate, qui avait pris la place au Palais du Luxembourg de Nicole Bricq.

Les deux autres sénateurs entrés jeudi dernier dans le gouvernement Ayrault seront remplacés par des suppléants de leur couleur politique. André Vairetto, conseiller général de Grésy-sur-Isère, devient sénateur de Savoir, en remplacement de Thierry Repentin (PS), nommé ministre de la Formation professionnelle, dont il était le suppléant et l'assistant parlementaire.

La sénatrice radicale de gauche de l'Aveyron et nouvelle ministre déléguée chargée de la Décentralisation Anne Marie-Escoffier sera remplacée par son suppléant Stéphane Mazars, 47 ans. Adjoint aux sports à la mairie de Rodez, M. Mazars, avocat, était candidat pour les législatives dans la première circonscription de l'UMP où il est arrivé troisième et où l'UMP Yves Censi a été réélu.

Les trois nouveaux sénateurs ne pourront siéger et donc voter qu'à partir du 21 juillet, un mois de délai étant prévu entre la nomination d'un sénateur et l'entrée en fonction de son successeur.