×En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.En savoir plus
Mode zen

Quitter le mode zen

Guéant : le suspect était « suivi depuis plusieurs années par la DCRI »

+A -A
Thomas Leroy
Le 21.03.2012 à 12:17
Guéant : le suspect était « suivi depuis plusieurs années par la DCRI »

Claude Guéant  est revenu sur le profil  du principal suspect de la tuerie de Toulouse. Selon le ministre de l’Intérieur, cet homme de 24 ans, proche de l’idéologie salafiste a « souhaité se rendre dans l’après-midi, » avant de rompre tout contact avec les policiers.

« L’individu que nous voulons interpeller est toujours retranché dans son appartement, a attesté Claude guéant. Il a beaucoup parlé avec les policiers. Il a lui-même dit qu’il y avait une voiture à proximité avec des armes entreposées ».

Selon le ministre de l’Intérieur, il « était suivi depuis plusieurs années par la Direction Centrale du Renseignement Intérieur (DCRI). Cela étant,  aucun élément selon lesquels il préparait une intention criminelle n’était apparu. »

« C’est quelqu’un qui a une dizaine d’actes de délinquance à son actif dont certains marqués de violence, a continué Claude Guéant. Sa radicalisation s’est plutôt faite au sein d’un groupe d’idéologie salafiste. Il avait réalisé deux voyages, en Afghanistan et au Pakistan »

Sur le profil psychologique de l’homme, le ministre a affirmé que « ses traits de personnalité confirment ce que nous avions observé : déterminé, grand sang froid, maître de lui.»

Le frère du suspect, « engagé lui aussi dans l’idéologie salafiste » a été interpellé. Les deux sœurs et la mère du jeune homme ont été mises en garde à vue « par précaution », selon Claude Guéant

Concernant le drame, le suspect était dans le viseur de la DCRI depuis lundi après-midi. « Le militaire tué le 11 mars avait mis en vente sa moto. La police a épluché la liste des personnes intéressées et le croisement de ce fichier et des renseignements de la DCRI a fait apparaitre une adresse IP ». Celui de la mère de l’homme retranché a-t-il précisé.  « L’ordre d’attaquer a été confirmé hier soir vers minuit» a déclaré Claude Guéant.

« Il est important de savoir s’il est tout seul ou dans un groupe plus large », précisant que  cela déterminera le rétablissement ou non du niveau Rouge du plan Vigipirate.