Guéant : le suspect était « suivi depuis plusieurs années par la DCRI »

+A -A
Thomas Leroy
Le 21.03.2012 à 12:17
Guéant : le suspect était « suivi depuis plusieurs années par la DCRI »

Claude Guéant  est revenu sur le profil  du principal suspect de la tuerie de Toulouse. Selon le ministre de l’Intérieur, cet homme de 24 ans, proche de l’idéologie salafiste a « souhaité se rendre dans l’après-midi, » avant de rompre tout contact avec les policiers.

« L’individu que nous voulons interpeller est toujours retranché dans son appartement, a attesté Claude guéant. Il a beaucoup parlé avec les policiers. Il a lui-même dit qu’il y avait une voiture à proximité avec des armes entreposées ».

Selon le ministre de l’Intérieur, il « était suivi depuis plusieurs années par la Direction Centrale du Renseignement Intérieur (DCRI). Cela étant,  aucun élément selon lesquels il préparait une intention criminelle n’était apparu. »

« C’est quelqu’un qui a une dizaine d’actes de délinquance à son actif dont certains marqués de violence, a continué Claude Guéant. Sa radicalisation s’est plutôt faite au sein d’un groupe d’idéologie salafiste. Il avait réalisé deux voyages, en Afghanistan et au Pakistan »

Sur le profil psychologique de l’homme, le ministre a affirmé que « ses traits de personnalité confirment ce que nous avions observé : déterminé, grand sang froid, maître de lui.»

Le frère du suspect, « engagé lui aussi dans l’idéologie salafiste » a été interpellé. Les deux sœurs et la mère du jeune homme ont été mises en garde à vue « par précaution », selon Claude Guéant

Concernant le drame, le suspect était dans le viseur de la DCRI depuis lundi après-midi. « Le militaire tué le 11 mars avait mis en vente sa moto. La police a épluché la liste des personnes intéressées et le croisement de ce fichier et des renseignements de la DCRI a fait apparaitre une adresse IP ». Celui de la mère de l’homme retranché a-t-il précisé.  « L’ordre d’attaquer a été confirmé hier soir vers minuit» a déclaré Claude Guéant.

« Il est important de savoir s’il est tout seul ou dans un groupe plus large », précisant que  cela déterminera le rétablissement ou non du niveau Rouge du plan Vigipirate.