Hollande : « Florange n'est pas un canard boiteux »

+A -A
Le 19.10.2012 à 16:55
Hollande : « Florange n'est pas un canard boiteux »

François Hollande a estimé vendredi que l'aciérie de Florange (Moselle) ne relevait pas de la Banque publique d'investissement (BPI), tout en jugeant que tant cette usine que le groupe Arcelor Mittal n'étaient pas "des canards boiteux".

Vendredi matin sur la radio Europe 1, Jean-Pierre Jouyet, le futur président de BPI, avait déclaré que l'établissement qui doit voir le jour début 2013, n'avait pas vocation à "aider les canards boiteux", en réponse à une question sur un éventuel soutien à l'aciérie de Florange (Moselle).

"Florange n'est pas un canard boiteux. Florange fait partie d'Arcelor Mittal, et à ma connaissance Arcelor Mittal n'est pas un canard boiteux, c'est une grande entreprise", a déclaré M. Hollande au cours d'une conférence de presse à l'issue du sommet de Bruxelles. Arcelor "n'a pas demandé de bénéficier des interventions de la BPI", "ce dossier ne relève pas de la BPI", a-t-il insisté.

Le chef de l'Etat est allé dans le sens de M. Jouyet en soulignant que la BPI n'était "pas là pour faire des concours de trésorerie à des entreprises qui seraient en difficulté", mais "pour prêter à long terme ou pour prendre des participations au capital dans des entreprises qui peuvent avoir besoin de fonds" et qui "ont un avenir". "C'était très important qu'il donne cette ligne directrice", a-t-il dit.