Jean-Pierre Raffarin : Nicolas Sarkozy « bride son affectif »

+A -A
Le 24.02.2012 à 16:37

Publicsenat.fr VOD

 

Après Claude Guéant, ministre de l’Intérieur, qui avait déclaré le 3 Février dernier dans l’émission En route vers la présidentielle sur Radio classique et Public Sénat au sujet de Nicolas Sarkozy « qu'il souffre d'un défaut d'affection des Français ». Jean-Pierre Raffarin, sénateur UMP, vient à son tour y mettre sa touche sentimentale avec la publication de son livre « Je marcherai toujours à l’affectif ». Nicolas Sarkozy « a eu dans sa jeunesse un problème avec l’affectif. Je pense qu’il bride son affectif, je pense qu’il considère que la priorité ça doit être l’efficacité et que l’affectif est quelque chose qui pourrait être parasite par moment » explique sur Public Sénat, l’ancien premier ministre.

Les sentiments mis de côté, Jean-Pierre Raffarin fait entendre son désaccord sur l’emploi du mot « assistanat » par Nicolas Sarkozy, qui stigmatise selon lui « les gens qui sont dans la difficulté ». « J’aime pas ces mots qui accusent ceux qui sont dans la difficulté. Donc « assistanat » ça veut dire qu’il y a un certain nombre de gens qui sont dans la difficulté et auxquels on reproche d’avoir un certain nombre d’aides » dit-il sans détours, reconnaissant avoir de nombreux désaccords avec Nicolas Sarkozy : « le président de la République je l’aime bien, je voterai pour lui mais c’est pas pour ça que je vais être d’accord avec lui sur tout ».