×En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.En savoir plus
Mode zen

Quitter le mode zen

Législatives : «Tout le monde est contraint à l'unité, après on verra» affirme Dati

+A -A
Le 11.05.2012 à 11:32

L'ensemble de l'UMP est tenu à « l'unité » jusqu'aux législatives et « après on verra », a déclaré vendredi Rachida Dati, la maire du VIIème arrondissement de Paris, dans l'émission «En route vers la présidentielle».

« Aujourd'hui, tout le monde est contraint à l'unité. Pardon d'employer le terme, ce n'est peut-être pas politiquement correct. Mais aujourd'hui, nous sommes contraints à l'unité pour gagner les législatives. Après on verra", a dit Rachida Dati, qui s'exprimait "à titre personnel ». A propos d’une possible alliance avec le Front national pour les législatives, Rachida Dati estime qu’ « Il vaut mieux convaincre les Français qu’il n’y a pas de solution au Front national.»

Concernant sa candidature à Paris « Il y a des discussions. Paris, j’y tiens (…). On m’a fait beaucoup de propositions intéressantes (…) je suis une élue parisienne (…) contrairement à d’autres. Je n’aime pas les responsables politiques qui sentant l’échec arriver dans leur région, s’en vont comme des voleurs. La politique, ce n’est pas de la planque. (…) On est en train de discuter avec François Fillon ».

Evoquant la défaite de Nicolas Sarkozy, l'ex-Garde des Sceaux a estimé que le président sortant n'est « pas le seul responsable » de son échec face à François Hollande.

 « A un moment donné, il faudra qu'on en parle, attendons les législatives », a-t-elle ajouté.

 Selon elle, Nicolas Sarkozy a réalisé un score « honorable » face à François Hollande. « Il y a quand même une petite élite qui ne supporte pas que quelqu’un comme Nicolas Sarkozy soit président de la République »

Le président élu « ne remettra en cause aucune des réformes de Nicolas Sarkozy... Il ne pourra pas faire un retour à la retraite à 60 ans », s'est-elle déclarée persuadée.