Back to Top
×En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.En savoir plus
Mode zen

Quitter le mode zen

L'arrestation d'Abdeslam « met dans la difficulté la droite sénatoriale » selon Cambadélis

+A -A
Le 21.03.2016 à 11:12
L'arrestation d'Abdeslam « met dans la difficulté la droite sénatoriale » selon Cambadélis
© AFP

L'arrestation du Français Salah Abdeslam "met dans la difficulté la droite sénatoriale", dont le texte amendé sur la déchéance de nationalité ne concerne que les criminels terroristes binationaux, a estimé lundi le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis.

L'arrestation d'Abdeslam relance-t-elle le débat sur la déchéance de nationalité? "Ca le présente sous un autre aspect. Cela met dans la difficulté la droite sénatoriale qui ne veut pas reprendre la formule qui avait été décidée aux 3/5e à l'Assemblée nationale", a réagi M. Cambadélis sur Radio Classique et Paris Première.

Le Sénat, à majorité de droite, doit voter mardi sur l'ensemble de la révision constitutionnelle après avoir largement réécrit l'article sur la déchéance de nationalité adopté par l'Assemblée. Les sénateurs l'ont réservée aux seuls binationaux, là où l'Assemblée l'avait ouverte à tous les Français pour ne pas créer de discrimination, et l'ont limitée aux seuls criminels terroristes.

"Je constate qu'aujourd'hui, ils sont dans la difficulté par rapport à cette arrestation et à la nécessité d'avoir au bout la déchéance de nationalité", a insisté M. Cambadélis.

La réunion du Congrès est-elle encore possible? "Je crois que c'est possible. Pour cela il faudrait que la droite sénatoriale sorte de son jeu politicien", a estimé le député de Paris.