Back to Top
×En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.En savoir plus
Mode zen

Quitter le mode zen

Laurence Rossignol : « Les femmes continuent à se cogner la tête contre un plafond de verre »

+A -A
Julie Torterolo
Le 08.03.2016 à 18:56

Interrogée par Public Sénat, la nouvelle ministre des Familles, de l'Enfance et des Droits des femmes, Laurence Rossignol, dénonce « le plafond de verre » auquel les femmes continuent à se cogner vers plus d’égalité.

« Aujourd’hui la question que l’on se pose tous c’est comment est-ce possible qu’avec des lois aussi robustes que celles que nous avons, aussi exemplaires, les femmes continuent à se cogner la tête dans le plafond de verre lorsqu’il s’agit de monter la dernière volée des marches de l’escalier de l’égalité », insiste Laurence Rossignol interrogée par Public Sénat sur les propos de François Hollande tenus ce mardi lors de l’installation du nouveau Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes. A l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, la nouvelle ministre des Familles, de l'Enfance et des Droits des femmes entend ainsi rappeler le combat de son ministère : supprimer les obstacles que rencontrent encore les femmes vers l’évolution de leurs droits.   

Inégalités professionnelles notamment celles des salaires et des carrières, absence de partage équitable des responsabilités familiales et des corvées domestiques et situation des familles monoparentales sont les priorités énoncées par la ministre. Cette dernière se félicite alors de la création d’une agence de recouvrement des impayés alimentaires annoncée par le chef de l’Etat ce matin.

Mais pour Laurence Rossignol, le problème ne réside pas uniquement dans les engagements législatifs, déjà largement existants concernant l’égalité entre les femmes et les hommes, mais dans « un accompagnement d’origine culturelle » et une lutte contre le sexisme encore trop présent dans notre société. « Il faut passer de l’égalité formelle à l’égalité réelle », conclut-elle.

 
Sur le même thème :

Les femmes encore sous-représentées au Parlement

Le mardi 8 mars 2016 signe la 39ème Journée internationale des droits des femmes. L’occasion pour le gouvernement de rappeler son engagement pour « l’égalité entre les femmes et les hommes ». Pourtant, les femmes politiques peinent encore à se faire une place au Parlement.