Back to Top
×En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.En savoir plus
Mode zen

Quitter le mode zen

Lutte contre le terrorisme : Cazeneuve hausse le ton à l'Assemblée et prend la défense de Taubira

+A -A
C.D
Le 12.01.2016 à 16:52

Il est généralement d’un calme olympien et ce,  quelles que soient les circonstances. Une fois n’est pas coutûme, le ministre de l’Intérieur s’est départi de sa pondération habituelle lors des questions d’actualité au gouvernement à l’Assemblée nationale. Interpellé par le député LR Olivier Marleix sur la politique jugée « laxiste » de la garde des Sceaux en matière de lutte contre le terrorisme, Bernard Cazeneuve a dénoncé les contre vérités tout en prenant la défense de Christiane Taubira.

Comme souvent l’hémicycle est agité et pour ces premières questions d’actualité au gouvernement à l’Assemblée nationale de 2016, les députés ne dérogent pas à la règle. Le député LR Olivier Marleix pose une question à Christiane Taubira sur les peines qu’encourent les personnes qui reviennent de Syrie ou de théâtre d’action terroriste et accuse sa politique en matière de lutte contre le terrorisme.

Ce n’est pas la garde des Sceaux qui répond mais le ministre de l’Intérieur. Tollé sur les bancs de la droite.  Claude Bartolone, le président de l’Assemblée nationale intervient : « Retrouvez votre calme ! C’est le gouvernement qui décide quel est le ministre qui répond, vous le savez ! »

Et Bernard Cazeneuve de prendre la parole, un brin pince sans rire : « Je voudrais d’abord vous remercier pour la chaleur de votre accueil qui me va droit au cœur. C’est toujours agréable sur les sujets les plus importants qui devraient appeler le rassemblement le plus grand que de voir des polémiques inutiles poindre »

« Mais la lutte contre le terrorisme, vous le savez bien monsieur Marleix, est un sujet qui appelle l’engagement de nombreux ministères  et le ministère de la Justice et le ministère de l’Intérieur, comme en témoignent l’excellence des relations entre le parquet antiterroriste François Molins et les services de police agissent de concert. » poursuit le ministre de l’Intérieur.

Sur le fond, Bernard Cazeneuve précise : « il y a 250 personnes qui sont revenus sur le théâtre d’action terroriste, après leur retour , il y a eu 232 interpellations, il y a eu 168 incarcérations, il y a eu 60 contrôles judiciaires », le ministre poursuit et le ton va crescendo à la manière de Manuel Valls: «  par conséquent monsieur Marleix quand vous laissez entendre qu’il n’y aurait pas de fermeté face aux terroristes , après ce que je viens de vous indiquer, vous manier la contre vérité et le sujet de la lutte contre le terrorisme mérite beaucoup mieux que les contre vérités et les mises en cause injustes de ministres qui comme la garde des Sceaux sur la question de la lutte contre le terrorisme donne le meilleur d’eux même, prennent les décisions qui doivent être prises  et les Français ne s’y trompent pas ! Ils savent la détermination qui est la notre et ils savent que cette détermination sera sur le métier jour après jour car la lutte contre le terrorisme nous la gagnerons »