Back to Top
×En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.En savoir plus
Mode zen

Quitter le mode zen

Décès de Claude Estier, ancien président du groupe PS du Sénat et «grognard du mitterrandisme»

+A -A
Par Public Sénat
Le 10.03.2016 à 14:52
Décès de Claude Estier, ancien président du groupe PS du Sénat et «grognard du mitterrandisme»
Claude Estier, en mars 2014, lors de la campagne des municipales.
© AFP/JOEL SAGET

L’ancien sénateur socialiste, Claude Estier, est décédé, a appris ce jeudi Public Sénat. Elu pour la première fois sénateur en 1986, il avait été président du groupe PS de la Haute assemblée de 1988 à 2004. Jean-Pierre Bel lui avait succédé.

Ancien journaliste, au Monde et à Libération notamment, il avait été également résistant pendant la guerre. Soutien de François Mitterrand dans sa conquête du pouvoir, il est élu député en 1981 et sera président de la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale. Il faisait partie de la « bande des quatre » dans le XVIIIe arrondissement de Paris, avec Lionel Jospin, Bertrand Delanoë et Daniel Vaillant. Né en 1925, il était âgé de 90 ans.

François Hollande a rendu hommage à « un acteur politique important de ces 40 dernières années ». « Résistant pendant la Seconde Guerre mondiale, journaliste durant les années 50 à Libération, il rejoint très tôt François Mitterrand auprès duquel il joua un rôle essentiel dans la préparation de l’élection présidentielle de 1981 » affirme le communiqué de l’Elysée. « Durant toute sa vie, il resta fidèle à Paris dont il fut l’élu. C’était aussi un écrivain reconnu et l’auteur de plusieurs écrits sur l’histoire contemporaine de la gauche. Claude Estier était un homme de fidélité et qui chérissait le mot "unité" » affirme le président de la République, qui « adresse à sa famille et à ses proches ses sincères condoléances ».

« Nous pardons, je perds, un vrai ami, un vrai compagnon de route. C’est un pan de l’histoire des socialistes, un pan de l’histoire de la gauche et un pan de l’histoire du Sénat qui s’est éteint aujourd’hui » a déclaré sur Public Sénat Didier Guillaume, président actuel du groupe PS. « C’était un des derniers grognards du mitterrandisme, une fidélité totale à Mitterrand » souligne le sénateur de la Drôme. « Travailleur infatigable », « il aura accompagné le Sénat dans l’ère moderne » ajoute Didier Guillaume.

Dans un communiqué, le président Les Républicains du Sénat, Gérard Larcher, a rendu hommage à « une figure du groupe socialiste ». « Il aura marqué de son empreinte la Haute Assemblée et ses joutes oratoires avec Charles Pasqua résonnent encore dans nos mémoires » se rappelle Gérard Larcher. Il salue « un homme de convictions » « qu’il défendit dans la Résistance, au travers du journalisme et en devenant le fidèle parmi les fidèles de François Mitterrand ».