Nadine Morano : « Je ne dis jamais de conneries »

+A -A
Cécile Sixou
Le 15.06.2012 à 18:04

Publicsenat.fr VOD

« Allo Madame Morano…oui bonjour, c’est Louis Aliot au téléphone » En décrochant son combiné, Nadine Morano croyait vraiment parler au numéro deux du FN, Louis Aliot. Pourtant, à l’autre bout du fil, c’est Gérald Dahan qui parle. L’humoriste, habitué des canulars, a tendu un piège à la candidate UMP de Meurthe-et-Moselle. Le traquenard est simple. Ce faux Aliot lui propose de troquer le retrait d’Etienne Mourrut, candidat UMP dans la deuxième circonscription du Gard, la circonscription de Gilbert Collard , contre un soutien du FN dans sa circonscription, où elle est en difficulté. L’ancienne Ministre de l’apprentissage tombe dans le panneau. «Je trouve que Marine Le Pen a beaucoup de talent (...) » déclare notamment Nadine Morano, qui affirme que si ça ne tenait qu’à elle, elle ferait le nécessaire. Puis un peu plus loin dans la conversation elle déclare : « Les socialistes vont nous foutre dans une merde comme jamais. Parce que la droite et la gauche, c'est pas pareil. Ils vont nous mettre le droit de vote des étrangers (...) J'ai pas envie que ça devienne le Liban chez moi »

Un nouveau couac à l’UMP

Déjà dans l’entre-deux-tours l’attitude de Nadine Morano à l’égard du FN et de ses électeurs a suscité la polémique. Dès l’annonce des résultats, elle avait appelé les électeurs du front national qui « partagent ses valeurs » à voter pour elle. Elle renchérissait, quelques jours plus tard en accordant une interview à l’hebdomadaire d’extrême droite Minute Des appels du pied au FN qui ont suscité un malaise au sein de l’UMP. François Fillon était même venu à la rescousse de la candidate : « Elle a dit que les électeurs FN partageaient les mêmes valeurs qu’elle. Moi, je partage les valeurs de Nadine Morano. » Cette fois pourtant, la nouvelle bévue de son ancienne ministre ne semble pas plaire à François Fillon. En déplacement ce vendredi à Sorgues il a commenté le canular: « Elle aurait dû raccrocher tout de suite, on ne parle pas aux dirigeants du FN, on parle avec les électeurs. » Seul le vrai Louis Aliot semble trouver la farce drôle, et la récupère à son compte, il estime que : « le canular montre que le verrou est en train de sauter, entre le FN et l’UMP »

Nadine Morano dépose plainte Ce matin, Nadine Morano a annoncé qu’elle allait porter plainte contre l’humoriste. Elle l’accuse d’être un « militant socialiste » et d’avoir « truqué, coupé et monté la séquence ». A deux jours du scrutin, elle dénonce une manipulation du parti socialiste qui n’hésite devant « aucun coup bas politique », et qui cherche à éteindre le feu médiatico-politique déclenché par le tweet de Valérie Trierweiler

« Pas de casquette à l’envers »

Nadine Morano, n’en est pas à son premier dérapage. En 2009, en plein débat sur l’identité nationale, alors qu’elle est secrétaire d’état à la famille, elle déclare « j’attends d’un jeune musulman français qu'il ne parle pas verlan et ne mette pas sa casquette à l'envers » et qu'il « essaie de trouver un boulot ». Tollé à gauche, les socialistes dénoncent des propos « consternants et très graves ». Pour sa défense, Nadine Morano expliquera que ses mots avaient été sortis de leur contexte. Quelques jours plus tard, pourtant Nadine Morano récidive. Elle interpelle un commerçant sur le marché à propos de ses origines sénégalaises : « c’est normal que vous veniez en France, mais pas à n’importe quelle conditions, le Sénégal, c’est votre pays. Vous êtes indépendants, nous on ne peut pas accueillir tous les sénégalais ».