Nicolas Sarkozy annonce de nouvelles mesures contre le terrorisme

+A -A
François Vignal
Le 22.03.2012 à 13:56

Publicsenat.fr VOD

Nicolas Sarkozy est au pouvoir. Et il le montre. Le chef de l’Etat a pris la parole ce jeudi midi après la mort de Mohamed Merah pour annoncer plusieurs décisions.

« L’auteur des assassinats ignobles a été identifié et mis hors d’état de nuire », a-t-il affirmé. Il « réserve » ses premières pensées aux familles des victimes et « remercie » les forces de l’ordre et Claude Guéant pour leur « remarquable travail ». « Tout a été fait pour livrer le tueur à la justice », mais « il n’était pas concevable d’exposer des vies » pour le capturer, précise le Président.

Consulter « des sites qui font l’apologie du terrorisme sera punie pénalement » 

Un Président-candidat qui ne se limite pas à l’hommage rendu. Suite à ces tueries de Toulouse et de Montauban, Nicolas Sarkozy annonce de nouvelles lois : « Toute personne qui consultera de manière habituelle des sites qui font l’apologie du terrorisme sera punie pénalement ».  « Toute personne qui se rendra à l’étranger pour suivre des travaux d’endoctrinement sera punie pénalement ».

Nicolas Sarkozy ajoute : « La propagation d’idéologies extrémistes sera réprimée avec des moyens déjà présents dans le code pénal ». Il demandera au ministre de la Justice Michel Mercier de lancer « une réflexion approfondie sur la propagation de ces idéologies en milieu carcéral ».

« La fermeté au service des valeurs de la République »

« Nos compatriotes musulmans n'ont rien à voir avec les motivations folles d'un terroriste », a-t-il affirmé, appelant à ne « procéder a aucun amalgame ». Il a rappelé que le tueur a aussi tiré sur des musulmans.

 « La France vient de traverser une épreuve », affirme-t-il. « Le rassemblement et l’unité doivent être une priorité », pour Nicolas Sarkozy. Et de conclure : « La fermeté » doit être mise « au service des valeurs de la République ».