Back to Top
×En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.En savoir plus
Mode zen

Quitter le mode zen

« Nous sommes dans une guerre et cette guerre nous devons la gagner » assure Manuel Valls

+A -A
Public Sénat
Le 22.03.2016 à 16:07

 Alors que la Belgique vient d’être endeuillée par une série d’attentats, Manuel Valls  a réaffirmé, lors des questions d’actualité de l’Assemblée nationale le combat du gouvernement face au terrorisme. « Nous devons le combattre avec les armes de la démocratie, avec la force de l’Etat de droit » a-t-il affirmé.

Dans ce contexte tragique des attentats de Bruxelles, Manuel Valls a rappelé « qu’avec le soutien de l’immense majorité des députés et des sénateurs, « jamais nous n’avons fait autant pour protéger nos concitoyens » : « avec le vote de deux lois antiterroristes, avec le vote de deux lois sur le renseignement, avec le vote de la loi sur la procédure pénale, avec les moyens supplémentaires donnés à nos forces de sécurité comme à nos forces armées » a-t-il égrené.

Le Premier ministre a expliqué que le « combat » face au terrorisme était un « combat pour la démocratie » et non « un combat des chrétiens contre les musulmans ». « Les musulmans sont aujourd’hui les premières victimes du terrorisme dans le monde. Les victimes anonymes de Bruxelles ou de Paris sont de toutes les religions, de toutes les couleurs, de toutes les origines ».

Enfin Manuel Valls a réaffirmé que la France était « en guerre ». Une guerre qu’il fallait gagner « avec les armes de la démocratie, avec la force de l’Etat de droit ». « Il en va tout simplement de ce que nous sommes profondément » a-t-il affirmé sous les applaudissements d’une partie de l’hémicycle.