×En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.En savoir plus
Mode zen

Quitter le mode zen

Présidence de l’UMP : «La vérité, c’est qu’il n’y a pas eu de conditions d’équité suffisantes», selon Pécresse

+A -A
Le 18.09.2012 à 11:06

Valérie Pécresse, ancienne ministre UMP, était l’invitée de Public Sénat et Radio Classique ce matin. A propos de la présidence de l’UMP, elle affirme :« La vérité, c’est qu’il n’y a pas eu de conditions d’équité suffisantes dans cette procédure. (…) On a tout fait pour qu’il y ait le moins de candidats possible. (…) Il faut qu’on tire tous les enseignements de ce qui vient de se passer, (…) que la primaire de 2016 soit beaucoup plus ouverte. (…) François Fillon sera le garant de cette équité », affirme celle qui soutient l’ancien premier ministre.

A propos de Xavier Bertrand, qui renonce à se présenter, elle affirme qu’« il a le mérite de la sincérité. (…) Il est logique que toux ceux qui aspirent à présider l’UMP aspirent aussi à conduire l’UMP à la victoire en 2017 ».