Back to Top
×En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.En savoir plus
Mode zen

Quitter le mode zen

Primaire de la gauche : comment ça marche ?

+A -A
Public Sénat
Le 01.12.2016 à 17:22

Le PS au sein de « La belle alliance populaire » organise une primaire pour désigner son candidat à la présidentielle les 22 et 29 janvier. Candidatures, parrainages, organisation... la primaire mode d’emploi.

Le parti socialiste organise à nouveau, après celle de 2011, une primaire à gauche. Mais cette fois, les choses sont plus délicates qu’il y a 5 ans, alors que la primaire de la droite et du centre a été un franc succès et que de fortes tensions règnent au sein du PS et avec les gauches en général.

         Qui vote ?

Les Français inscrits sur les listes électorales pourront voter les 22 et 29 janvier prochain ainsi que les mineurs en âge de pouvoir le faire pour l’élection présidentielle de 2017. 1 euro leur sera demandé à chaque tour. Le fait de signer la feuille d’émargement les engage à « se reconnaître dans les valeurs de la gauche ». Près de 8 000 bureaux seront mis à leur disposition.

         Qui sont les candidats ?

La primaire de la gauche ne réunira que des candidats issus du PS et ses alliés. Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise), Sylvia Pinel (PRG) et d’autres ont préféré se présenter directement à la présidentielle. Le fait d’avoir à s’engager activement derrière le vainqueur de cette primaire en a rebuté plus d’un.

Arnaud Montebourg, Benoît Hamon, Marie-Noëlle Lienemann, Gérard Filoche, François de Rugy, Jean-Luc Bennahmias et Pierre Larrouturou ont annoncé vouloir être candidat.

Depuis le 1er décembre et jusqu’au 15, ils pourront déposer leur candidature. Pour les candidats issus du parti socialiste, il faudra rassembler les parrainages de 5% d’un des groupes suivants : des membres titulaires du conseil national, de parlementaires socialistes, de conseillers régionaux et départementaux socialistes ou de maires socialistes de communes de plus de 10 000 habitants. 50 000 euros seront versés par le PS à chaque compétiteur pour financer sa campagne.

Les candidatures de François Hollande et Manuel Valls restent le gros point d’interrogation de cette primaire. Aucun des deux hommes ne s’étant déclaré pour le moment.

        Qui organise ?

Un comité national d’organisation de la primaire à gauche a été mis en place avec à sa tête Christophe Borgel, député de Haute-Garonne et secrétaire national du PS en charge des élections. Et pour veiller au bon déroulement du scrutin et de toutes les différentes étapes de cette primaire, une « Haute Autorité des Primaires citoyennes » a été créée avec à sa tête, le professeur de droit, Thomas Clay.