PSA : Arnaud Montebourg «n’accepte pas le plan en l’état»

+A -A
Public Sénat
Le 12.07.2012 à 16:27

Publicsenat.fr VOD

© Public Sénat

En séance de questions au gouvernement au Sénat, Arnaud Montebourg est revenu sur le vaste plan de restructurations annoncé ce matin par PSA. Le ministre du redressement productif demande « à PSA d’examiner loyalement les autres solutions ».

Le ministre à rappelé les chiffres de ce plan de restructuration qui prévoit notamment la fermeture de l’usine d’Aulnay et la suppression de 8000 postes en France. Un « projet grave, un projet lourd » a-t-il décrit avant d’assurer au nom du gouvernement : « nous n’acceptons pas le plan en l’état ».

« Comment en sommes nous arrivés là ? » s’est interrogé le ministre avant d’évoquer « les dissimulations et les silences » du précédent gouvernement qui, il l’assure ne « l’empêchent pas d’agir ».

Sans préciser en détail l’action à venir de l’exécutif, Arnaud Montebourg a annoncé la nomination d’un expert, Emmanuel Sartorius, qui sera chargé d’examiner la situation financière du groupe industriel.

« Nous allons demander à PSA d’abord de justifier cette situation et ensuite d’ouvrir un dialogue social » a-t-il ajouté, avant de poursuivre : « nous demandons à PSA d’examiner loyalement toutes les autres solutions » et « alternatives ».