Rapport sur la mondialisation : Boutin s’agace des questions des journalistes…

+A -A
Caroline Deschamps, Margaux Obriot
Le 09.12.2010 à 19:29

Publicsenat.fr VOD

© Public Sénat

17 propositions pour une mondialisation plus sociale. Christine Boutin a remis ce jeudi son rapport à Nicolas Sarkozy. Parmi les priorités, « la lutte contre la faim dans le monde » « le droit au travail décent » et la définition  de seuil d’inégalité non tolérables. Et puis quand les journalistes reviennent sur la polémique sur sa rémunération de 9500 euros auxquels elle avait finalement renoncé, Christine Boutin s’agace, visiblement irritée par l’insistance du journaliste de Canal+…

La mission de Christine Boutin sur la dimension sociale de la mondialisation avait déclenché une vive polémique il y a un an et demi sur sa rémunération. 9500 euros par mois auxquels elle avait finalement renoncé. Au cours du point presse sur la présentation de son rapport, les journalistes sont bien évidemment revenus sur ce qui avait déclenché un scandale. Des questions qui visiblement ne sont pas du goût de la présidente du parti Chrétien démocrate. Et quand un journaliste de Canal+ en remet une couche, Christine Boutin s’irrite : « Vous revenez là-dessus ? Cela vous amuse ? Vous êtes qui ? Ah Canal+ ! Très bien Canal+ ».

« Franchement vous voyez, Canal +, vous méritez mieux »

Le journaliste insiste : « Est-ce que cette polémique était légitime ? » Christine Boutin : « Je ne répondrais pas à cette question. Pour moi ce qui était en cause, c’était ma capacité à faire un travail intéressant, vous avez la réponse avec ce rapport préliminaire. Les problèmes de la rémunération…Je suis quelqu’un qui pense que la gratuité et le don sont des valeurs essentielles ».

Le journaliste insiste lourdement. Et la patronne du Parti chrétien démocrate s’agace de plus en plus : « Bon allez, ça suffit. Franchement vous voyez, Canal +, vous méritez mieux que cette question. Le monde va peut-être être en guerre dans les années qui viennent et vous posez une question qui est réglée depuis le 11 juin 2009 ».Puis un confrère s’en mêle : « Ce n’est pas pour le défendre mais c’est vrai que ça avait déclenché une vraie polémique. »

« Si c’est vraiment ce qui vous intéresse, moi je m’en vais » répond Christine Boutin. « J’ai abandonné cette rémunération, maintenant je pense que ça suffit » conclut-elle avant de faire tomber ses lunettes…

Vidéo à voir ici :