Back to Top
×En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.En savoir plus
Mode zen

Quitter le mode zen

Réforme de la Constitution : « Le texte va probablement finir aux oubliettes » selon Hervé Morin

+A -A
Par Public Sénat
Le 10.02.2016 à 11:00

Invité de Territoires d’Infos sur Public Sénat et Sud Radio mercredi matin, le député UDI et président de la région Normandie, Hervé Morin, a affirmé qu’il n’y aura pas de majorité au Congrès pour voter la réforme de la Constitution, après le vote d’hier sur la déchéance à l’Assemblée nationale.

« Je voterai le texte mais le gouvernement a tout fait pour rendre ce débat incompréhensible pour nos compatriotes. La révision constitutionnelle était nécessaire dès lors qu’on avait un traitement différencié entre binationaux et mononationaux. Dès lors que le texte prévoit les mêmes dispositions pour tous les Français, la révision constitutionnelle était inutile. Donc on se retrouve avec une révision constitutionnelle imposant une majorité des 3/5 qui est une majorité aujourd’hui introuvable. Donc un texte qui va probablement finir aux oubliettes » affirme Hervé Morin. « Si j’en crois les déclarations au Sénat, je ne vois pas comment on arrivera à une majorité des 3/5 » ajoute-t-il, alors que la Haute assemblée modifiera certainement le texte pour y introduire une mention à la binationalité.

Si la droite est divisée sur le sujet, l’UDI aussi. « Les centristes se sont divisés de la même façon. Hier, nous avons eu un débat au groupe. Ça se partageait. C’était deux tiers/un tiers » explique Hervé Morin.

Les députés ont voté mardi soir à une courte majorité l'article controversé inscrivant la déchéance de nationalité dans la Constitution pour les auteurs de crimes et délits terroristes, ce qui laisse augurer d'un vote serré mercredi sur l'ensemble de la révision voulue par l'exécutif après les attentats de novembre.