×En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.En savoir plus

« La République sécuritaire », décryptage des discours politiques sur l’insécurité

+A -A
Caroline Deschamps
Le 14.09.2010 à 15:48

2 mois de polémique sur les Roms. Chaque jour, elle monte d’un cran. Lundi, cafouillage autour d’une circulaire qui sent le souffre, ce mardi, la commission européenne durcit le ton et menace la France de sanctions. Le dossier Rom et plus généralement la politique sécuritaire de Nicolas Sarkozy empoisonne le gouvernement. L’émission Déshabillons-les, présentée par Hélène Risser s’intéresse cette semaine à « la République sécuritaire » où comment à droite et à gauche on parle de l’insécurité. De Lionel Jospin à Nicolas Sarkozy, Hélène Risser et ses invités décryptent les discours sécuritaires. Exemple avec la conférence de presse du ministre de l’intérieur et du ministre de l’immigration le 30 août dernier sur la délinquance. A cette occasion , Brice Hortefeux justifie le tour de vis sécuritaire en affirmant que les actes de délinquance perpétrés par des Roumains, à Paris, avaient augmenté de 259% en 18 mois.

« Aujourd'hui, à Paris, la réalité est que près d'un auteur de vol sur cinq est un Roumain », a dit Brice Hortefeux, et « un vol commis par un mineur sur quatre l'est par un mineur roumain ». Pour nuancer son discours, le ministre de l’intérieur précise « il n’est pas question de stigmatiser telle ou telle autre population (…) Et Brice Hortefeux d’ajouter « il y a bien d’autres étrangers qui sont coupables de délits ».

Pour Gaël Sliman, de BVA opinion cette phrase est « un lapsus qui s’inscrit dans une stratégie générale pour limiter l’érosion d’une partie de l’électorat de droite qui est en train de passer au FN ».  Selon Mariette Darrigrand, sémiologue « c’est un lapsus ou plutôt un langage décomplexé. Ce n’est pas très adroit sur le plan politique, car le terme « étranger » c’est celui à ne pas employer, car il peut-être reproché à la droite d’être trop manichéenne sur ces sujets ».

Manichéenne peut-être, embourbée dans son discours sécuritaire, sûrement…

Deshabillons-les « La république sécuritaire » à voir ce lundi à 22h30