Back to Top
×En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.En savoir plus
Mode zen

Quitter le mode zen

Révision constitutionnelle : Valls se réunira avec Hollande, Larcher et Bartolone

+A -A
Par Public Sénat
Le 17.03.2016 à 17:23

Il y croit encore. Manuel Valls « espère » que le Congrès puisse être réuni sur la réforme de la Constitution, malgré les versions différentes du Sénat et de l’Assemblée, qui semblent irréconciliables. « J’espère que les points de vue pourront se rapprocher sur la constitutionnalisation de l’état d’urgence, afin de conformer notre état de droit à cet état d’urgence, (…) comme sur la déchéance de nationalité. (…) Il faut avancer ensemble et trouver le meilleur moyen de voter dans les mêmes termes ce texte » a affirmé sur Public Sénat le premier ministre, alors que les débats commençaient en séance sur l’article 2 sur la déchéance, le plus polémique.

« Apres ce vote, il faut que le président de l’Assemblée, le président du Sénat, le président de la République, le premier ministre se retrouvent pour voir comment nous pouvons avancer ensemble » annonce Manuel Valls. Il se « refuse » pour l’heure à envisager un Congrès uniquement sur l’état d’urgence et la réforme du CSM. S’il reconnaît que « nous sommes loin » encore d’un accord, l’exécutif entend continuer à œuvrer pour voir s’il reste une chance… ou pas.

 
Sur le même thème :

Révision constitutionnelle : guerre de position au Sénat

Pour l’ouverture des débats sur la révision de la Constitution, Manuel Valls a reproché au Sénat sa « posture » avec sa « proposition (sur la déchéance) qui ne sera jamais adoptée » par les députés. Il espère encore un « consensus » entre les deux chambres, indispensable pour une révision constitutionnelle. Mais les positions semblent irréconciliables.