×En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.En savoir plus
Mode zen

Quitter le mode zen

Sarkozy décidera « à la fin de l'été » ou « au début de l'automne 2011 » s'il se représente

+A -A
Le 13.04.2010 à 13:29
Sarkozy décidera « à la fin de l'été » ou « au début de l'automne 2011 »  s'il se représente
Nicolas Sarkozy, en Franche-Comté, en mars dernier.
© AFP

Le président français Nicolas Sarkozy a indiqué lundi à Washington qu'il déciderait "à la fin de l'été" ou "au début de l'automne 2011" s'il se représente ou non à un second mandat, lors de l'élection présidentielle de 2012.

Interrogé sur ses intentions, lors d'une interview à la chaîne de télévision CBS, Nicolas Sarkozy a affirmé qu'il déciderait de se présenter ou non à la prochaine élection présidentielle "quelque part à la fin de l'été, début de l'automne 2011".

"Mais pour les gens, ce n'est pas le problème", a-t-il ajouté. Les gens me demandent une chose et une seule: "sortez-nous de la crise dans laquelle nous sommes". Et c'est ce qui doit motiver chaque minute, chaque instant de mon action. Le reste, c'est du détail pour eux", a-t-il également affirmé.

Les Français "veulent qu'on les sorte de la crise. Qu'il y ait moins de chômage, plus de croissance, plus de sécurité, plus de pouvoir d'achat (...) Je suis sûr qu'on va y arriver, que l'on est en train de sortir de la crise", a-t-il dit.

"Aux Etats-Unis, cela repart. En Europe aussi, cela repart aussi" mais "c'est difficile" parce que, en raison de "la situation de la Grèce, il y a beaucoup de fébrilité. Et nous les chefs d'Etat et de gouvernement, nous devons amener du calme, du sang-froid, de la sérénité, de la détermination, de la force dans un monde fébrile. C'est ce que j'essaie de faire", a-t-il assuré.

Nicolas Sarkozy a plusieurs fois indiqué au cours des dernières mois qu'il ne prendrait une décision à propos d'une seconde candidature à la présidence française que vers la fin de l'année 2011.

Nicolas Sarkozy se trouve à Washington pour participer avec plus d'une quarantaine d'autres dirigeants et chefs de gouvernement à un sommet voulu par le président Barack Obama pour débattre de la sécurité nucléaire.