Back to Top
×En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.En savoir plus
Mode zen

Quitter le mode zen

Scandale de la viande de cheval : «C’est une pratique généralisée», selon Bruno Le Maire

+A -A
Par Public Sénat
Le 15.02.2013 à 11:07


 

Bruno Le Maire, député UMP et ancien ministre de l’Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche, était l’invité de Public Sénat et Radio Classique, vendredi matin. Interrogé sur le scandale des lasagnes à la viande de cheval, le député de l’Eure se dit « scandalisé ». « Je pense que c’est une pratique généralisée. (…) Ce n’est pas qu’un problème national, il y a un problème de traçabilité européenne. (…) On met du temps, on n’arrive pas à savoir d’où vient la viande, on ne sait pas de quoi sont composés les produits. (…) Concrètement, [il faut] une enquête, des sanctions exemplaires, et une organisation de traçabilité européenne beaucoup plus forte que ce qui existe aujourd’hui », souligne-t-il.

Il ajoute : « La deuxième leçon qu’il faut en tirer, c’est sur l’étiquetage. (…) Il y a urgence à améliorer l’étiquetage. (..) Les exigences en matière d’étiquetage sont insuffisantes. Pour être précis, vous êtes obligés d’étiqueter quand un ingrédient représente plus de cinquante pour cent du plat final. (…) Cette logique systématique de la concurrence absolue, du prix le plus bas, du produit le plus médiocre, c’est ce qui aboutit aux crises que nous connaissons aujourd’hui », affirme Bruno Le Maire.

A propos de la candidature de Nathalie Kosciusko-Morizet à la mairie de Paris, Bruno Le Maire affirme « trouve que c’est une bonne candidate pour Paris ». « La droite peut gagner Paris, la droite va gagner Paris. (…) Si la droite est rassemblée avec le centre, que nous avons une candidate comme Nathalie Kosciusko-Morizet qui a le tempérament, le positionnement qui peut correspondre aux attentes des Parisiens », pense le député UMP.