Back to Top
×En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.En savoir plus
Mode zen

Quitter le mode zen

Sondage : Sarkozy jugé dynamique, courageux, avec de l’autorité mais… peu honnête

+A -A
François Vignal
Le 23.03.2016 à 12:15
Sondage : Sarkozy jugé dynamique, courageux, avec de l’autorité mais… peu honnête
© AFP / DOMINIQUE FAGET

L’image de Nicolas Sarkozy est contrastée selon un sondage Ifop Fiducial pour Public Sénat et la Fondation Concorde, réalisé pour le «grand oral» du quasi candidat à la primaire devant le think thank. Il est toujours devancé par Alain Juppé, voire par François Fillon sur certains points.

Après Alain Juppé et François Fillon, c’est au tour de Nicolas Sarkozy de participer au « grand oral » sur les questions économiquesdes principaux candidats à la primaire de la droite, organisé par La Fondation Concorde, think thank « tournée vers les TPE/PME et la petite industrie ». Il est diffusé ce mercredi sur Public Sénat à 18h30.

Selon un sondage Ifop Fiducial pour Public Sénat et la Fondation Concorde, réalisé sur 1500 personnes, l’image de l’ancien chef de l’Etat est contrastée. Seule 27% des personnes interrogées pensent qu’il ferait un bon candidat pour la droite et le centre à l’issue de la primaire. Un score loin derrière François Fillon, qui obtient un score de 43% à la même question selon notre précédent sondage, et Alain Juppé, qui réalise un score de 63% dans l’étude réalisée sur sa personne. 23% des sondés pensent que Nicolas Sarkozy ferait un bon Président pour 2017, contre 32% pour son ancien premier ministre et 52% pour le maire de Bordeaux.

L’ombre des affaires fait son effet

Consolation pour Nicolas Sarkozy : le résultat monte à 61% sur les deux questions si on interroge les personnes proches des Républicains, susceptibles de voter à la primaire. Là, il devance François Fillon (qui réalise 59% et 50% aux deux questions), mais il est toujours devancé par Alain Juppé, même dans cette catégorie (73% et 69%). Le maire de Bordeaux est très largement devant quand on regarde chez les électeurs UDI.

Si les sondés disent de l’ancien président de la République qu’il est dynamique (69%), qu’il a de l’autorité (68%) et qu’il est courageux (53%), seules 30% des personnes interrogées pensent qu’il est sympathique (60% pour Juppé), 23% disent qu’il « comprend les problèmes des gens comme vous » et surtout, seulement 19% pensent qu’il est honnête (53% chez les Républicains). L’ombre des affaires qui plane depuis des années sur Nicolas Sarkozy semble ici faire son effet. A l’opposé, 50% de l’ensemble des sondés estiment Alain Juppé et François Fillon honnêtes (68% chez les Républicains pour le premier et 76% pour le second).

L’exercice récent du pouvoir joue contre lui

49% des personnes sollicitées pour ce sondage estiment qu’« il ne cédera pas face à la rue en cas de mouvements sociaux », 47% qu’il a envie de servir la France, 37% qu’il veut vraiment changer les choses et 36% qu’il est « capable de bousculer les conservatismes et les blocages de la société ».

34% des sondés pensent qu’il est capable de réformer le pays. L’exercice récent du pouvoir joue certainement contre lui, comme on peut le voir dans le sondage sur François Fillon. Alain Juppé, qui a pourtant été premier ministre de Jacques Chirac et ministre sous Nicolas Sarkozy, semble lui moins en pâtir. 47% des sondés estiment qu’il est capable de réformer le pays.

Cependant, chez les électeurs des Républicains, l’ordre s’inverse : 71% pensent que Nicolas Sarkozy est capable de réformer, contre 62% pour Alain Juppé. Chez ceux proches du FN, le président des Républicains fait 40% contre 29% pour le maire de Bordeaux. Chez les sympathisants de l’UDI, Alain Juppé est largement devant, avec 87% contre 47%.

Prochain « grand oral » avec Bruno Le Maire, le 11 mai, sur Public Sénat.

 
Sur le même thème :

Sondage : Juppé plébiscité par les hommes de centre droit et jugé… « sympathique »

Public Sénat diffuse ce mercredi à 18h30 le « grand oral » d’Alain Juppé face à des chefs d’entreprises sur son projet économique, organisé par la Fondation Concorde. Selon un sondage réalisé à cette occasion, 52% des personnes estiment qu’il serait un bon Président.

Sondage : Fillon populaire à droite, mais interrogations sur sa capacité à réformer

Selon notre sondage Ifop Fiducial pour Public Sénat et la Fondation Concorde, François Fillon est jugé populaire chez les personnes susceptibles de voter à la primaire de la droite et du centre. Mais sur l’ensemble des personnes, sa capacité à réformer est mise en doute.