Back to Top
×En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.En savoir plus
Mode zen

Quitter le mode zen

Tous Unis Contre la Haine : le gouvernement lance une campagne contre la racisme

+A -A
Julie Torterolo (avec l'AFP)
Le 21.03.2016 à 15:09

A l’aide de six spots diffusés jusqu’au 10 avril, le gouvernement a lancé dimanche une campagne #TousUnisContrelaHaine pour lutter contre le racisme et l’antisémitisme.

« 5 actes et menaces antisémites, antimusulmans et racistes par jour en 2015. »  A l’aide de chiffres, conseils affichés sur leur site et de six vidéos diffusés à la télévision, le gouvernement s’est lancé dans une campagne pour lutter contre le racisme afin de « faire prendre conscience du caractère inacceptable de la situation », souligne un communiqué. Inspirés de faits réels, les spots sont tous bâtis sur le même principe : une agression filmée dans des conditions amateur, avec en surimpression sonore une conversation qu'on devine autour d'une table, reprenant des clichés racistes couramment véhiculés sur la communauté concernée. « Le racisme, l'antisémitisme, les actes antimusulmans, ça commence par des mots. Ca finit par des crachats, des coups, du sang », conclut chaque spot.

La campagne, qui renvoie sur un site internet et sur les réseaux sociaux avec le hashtag #TousUnisContrelaHaine, a débuté à la demande du Premier ministre, alors que la France a connu une recrudescence de la haine raciste et antisémite l'an dernier. Selon les chiffres de janvier de la Dilcra (Délégation interministérielle de lutte contre le racisme et l’antisémitisme), les violences racistes ont bondi de 22% avec 2032 actions et menaces racistes, antisémites et antimusulmanes en 2015. La communauté musulmane est la plus touchée avec des actes à son encontre qui ont triplé après l’attaque de Charlie Hebdo et l’attentat du 13 novembre dernier.

 

Cette campagne, diffusée sur la plupart des chaînes de télévision jusqu'au 10 avril, se chiffre à 3 millions d’euros et s'inscrit dans le cadre du « plan de lutte contre le racisme et l'antisémitisme » doté de 100 millions d'euros sur trois ans. Elle coïncide avec la Semaine d'éducation contre le racisme et l'antisémitisme et la journéeinternationale de lutte contre le racisme.

« Nous devons mettre cette journée à notre agenda de toute l'année. Il y a toujours eu dans notre pays des tentations de division, de séparation, de confrontation, mais en même temps il y a une aspiration très forte, celle sur laquelle nous devons travailler, qui est celle de l'unité et du rassemblement », a déclaré lundi François Hollande au musée de l'immigration.  « Ce qu'espèrent les fanatiques, les extrémistes, c'est de nous diviser, que nous puissions être constitués en catégories, en communautés qui auraient des intérêts différents. Non. Nous sommes une unique nation », a-t-il poursuivi.

La campagne vient s’ajouter à celles des associations (SOS Racisme, LDH...) lancées de leur propre initiative en novembre dernier dans le cadre de la lutte contre le racisme et l'antisémitisme labellisée « grande cause nationale » en 2015.

 
Sur le même thème :

Invité surprise, Hollande lance la semaine contre le racisme et l'antisémitisme

Les collégiennes venues présenter leur slam ne s'attendaient pas à un spectateur aussi prestigieux: François Hollande s'est invité lundi au musée de...