Auditionné au Sénat, Xavier Niel s’insurge contre le projet de fusion TF1-M6

Auditionné au Sénat, Xavier Niel s’insurge contre le projet de fusion TF1-M6

Le fondateur et actionnaire du groupe Iliad a manifesté une vive hostilité vis-à-vis du projet de mariage entre les deux premiers groupes de la télévision gratuite. Selon l’industriel, la présidente de l’autorité de la concurrence a été « virée », pour avoir exprimé ses doutes sur l’opération. Xavier Niel s’inquiète surtout de la puissance de feu de l’entité qu’il qualifie de « monopole ». « En termes de publicité, vous allez créer un monstre qui va dominer ce marché », a-t-il averti.
Public Sénat

Temps de lecture :

4 min

Publié le

Mis à jour le

Le propriétaire de Free n’était pas seulement attendu au Sénat pour parler des parts qu’il détient dans la presse (Le Monde ou encore La Provence). La commission d’enquête sur la concentration des médias était aussi impatiente d’entendre le point de vue de l’entrepreneur sur le dossier de la fusion TF1-M6. Pour la première fois, il s’est exprimé en public sur cette opération, contre laquelle il a multiplié les recours devant la justice. Après trois procédures perdues, Xavier Niel a déposé une question prioritaire de constitutionnalité.

« Ces deux groupes sont ultra-dominants et cette ultradomination devrait susciter des interrogations » a alerté Xavier Niel, évoquant « la prédation d’un monopole ».

Le milliardaire français a notamment mis en doute, lors de son audition, le rôle de garde-fous, que sont censées jouer les autorités indépendantes de régulation dans ce dossier. « Parfois dans ces autorités indépendantes, j’ai un petit doute quand cette opération, qui est incroyablement complexe en termes de concurrence, est soutenue par des gens qui normalement devraient faire preuve d’un peu plus de réserves », a-t-il expliqué. Xavier Niel considère qu’il y a « assez peu d’oppositions » sur ce projet.

« Cette fusion est à peine annoncée que le président de l’Arcom [le régulateur de l’audiovisuel, l’ex-CSA, ndlr] nous dit tout va bien ! circulez, avant même de nous avoir auditionnés. La présidente de l’autorité de la concurrence dit on va regarder. Elle est virée. Il y a un moment, on n’est pas top top en confiance », s’est exclamé l’homme d’affaires. Le mandat d’Isabelle de Silva s’était achevé le 13 octobre dernier. Auditionnée le 13 décembre 2021, elle avait fait part de ses réserves aux sénateurs sur le projet de fusion.

Son mandat n’a pas été renouvelé, mais Xavier Niel y voit une forme de sanction. « C’est mon opinion personnelle – sans avoir aucune forme d’information – qui me laisse penser qu’elle a été virée, liée à une absence de position, c’est-à-dire liée au fait qu’elle souhaitait faire son boulot normalement sur ce sujet. »

« En termes de publicité, vous allez créer un monstre »

S’il ne possède pas de chaînes de télévision, le dirigeant a estimé que cette fusion allait pourtant peser directement sur ses activités. « En termes de publicité, vous allez créer un monstre qui va dominer ce marché […] La hausse des prix de la publicité, c’est un truc qui touche toutes mes activités […] Il y a un risque colossal pour Iliad. » En tant que « citoyen », le patron de Free s’inquiète par ailleurs pour le pluralisme.

Xavier Niel s’est également opposé aux motivations qui ont présidé au projet de mariage entre TF1 et M6. Il a notamment évoqué le résultat net de cette dernière qui a « quasiment doublé » depuis 2017. « Quand on vient fusionner, il faut une situation exceptionnelle. » Les avertissements des acteurs concernés du dossier, évoquant un « risque » en cas de refus de l’opération, sont « à la limite de la menace », selon lui. Le 28 janvier, Nicolas de Tavernost (président du directoire de M6) avait considéré que ceux qui refuseraient la fusion feraient courir un « grand risque » à l’audiovisuel français.

En tant que distributeur de ces chaînes, avec Free, Xavier Niel redoute que le poids du groupe fusionné fasse la pluie et le beau temps. « Qui aura le courage de couper TF1 et M6 en même temps parce que dans votre négociation ils vous auront imposé quelque chose d’inacceptable ? » Ses craintes concernent enfin le domaine de la production cinématographique (Xavier Niel a cofondé Mediawan), puisque TF1-M6 pourrait « négocier moins cher ». « 4000 producteurs vont souffrir, certains vont disparaître ».

Dans la même thématique

Auditionné au Sénat, Xavier Niel s’insurge contre le projet de fusion TF1-M6
3min

Culture

Pour un rôle « je n’aurais aucun problème à incarner l’inhumanité » affirme Vincent Elbaz

Jeune impertinent, randonneur ou séducteur, on le connait d’abord pour ses personnages désinvoltes, comiques, auxquels on s’est tous attachés. Avec le temps, il a su se renouveler, que ce soit au théâtre, sur le petit comme sur le grand écran. Aujourd’hui chef de gang gitan dans la mini-série BRI, il nous livre ses ambitions et son regard sur le monde artistique et notre société. Cette semaine, Rebecca Fitoussi reçoit l’acteur et comédien Vincent Elbaz dans l’émission d’entretien Un monde, un regard.

Le

Auditionné au Sénat, Xavier Niel s’insurge contre le projet de fusion TF1-M6
3min

Culture

Attaques du 7 octobre : pour Joann Sfar dessiner c’est échapper à « l’horreur de la photographie »

Plus qu’un dessinateur, un romancier, ou un réalisateur, c’est un véritable philosophe. Sa plume ne compose pas d’essais, ne rédige pas de traités, mais elle dessine avec talent, la complexité des vies humaines - leur beauté, mais aussi toute leur violence. Un artiste qui n’a pas hésité à s’engager après les attaques du 7 octobre en Israël, ne cédant ni à l’obscurantisme ni à la haine de l’Autre. Cette semaine, Rebecca Fitoussi reçoit Joann Sfar dans l’émission d’entretien Un monde, un regard.

Le

Auditionné au Sénat, Xavier Niel s’insurge contre le projet de fusion TF1-M6
3min

Culture

Dominique Besnehard : "Aujourd'hui, certaines jeunes actrices préfèrent être égérie d'une marque plutôt que d'avoir un rôle"

Autrefois agent et acteur, aujourd’hui producteur, son sens du travail, son intuition, et son ambition ont fait de lui une figure incontournable du théâtre et cinéma français. C’est cette intuition qui lui a permis de révéler une partie des plus grandes stars françaises. Natalie Baye, Laetitia Casta, Jacques Weber, Béatrice Dalle ou encore François Ozon et Claire Denis : il les a accompagnés, conseillés, soutenus, avec toute sa sincérité et son savoir-faire. Cette semaine, Rebecca Fitoussi reçoit Dominique Besnehard dans l’émission Un monde, un regard.

Le