FRA : ELYSEE : CONSEIL DES MINISTRES

Biens culturels spoliés par les nazis : les sénateurs examinent un texte visant à faciliter la restitution

Après une première loi, votée le 21 février 2022 autorisant la sortie de 15 œuvres du domaine public, un nouveau projet de loi visant à faciliter la restitution des biens culturels spoliés dans le cadre des persécutions antisémites entre 1933 et 1945 est examiné par le Sénat le 23 mai.
Public Sénat

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

Ce projet de loi, consensuel, est l’un des seuls textes du gouvernement à avoir été inscrit à l’ordre du jour du Sénat depuis l’adoption du texte sur les retraites. Le texte fait suite à la création de la Mission de recherche et de restitution des biens culturels lancée par le ministère de la culture en 2019.

Un projet de loi porté par la ministre de la Culture, Rima Abdul Malak, qui vise à « identifier et retrouver ces biens culturels et les restituer aux ayants droit des victimes, c’est aujourd’hui faire œuvre de justice, mais aussi œuvre de mémoire, pour permettre aux descendants des familles juives spoliées de retrouver leur histoire ». Au total, on estime qu’environ 100 000 biens ont fait l’objet de spoliations entre 1933 et 1945 par les nazis. Malgré cela, seulement 45 000 biens culturels ont pu être restitués. Ces biens, très différents, qui peuvent être des objets d’art, des tableaux des livres, rencontrent néanmoins plusieurs écueils dans leur restitution. En effet, un peu plus de 2 200 biens ont été intégrés aux collections des musées nationaux. Une dizaine de milliers de biens ont été vendus dans les années 1950.

Clarifier la procédure

Le projet de loi vise à faciliter la restitution de ces biens qui s’avère particulièrement difficile aujourd’hui. En effet, la restitution ne peut se faire que par une décision de justice dans les conditions prévues par l’ordonnance du 21 avril 1945 ou via une loi spécifique. En créant une dérogation légale au principe d’inaliénabilité du domaine public, le projet de loi doit accélérer et faciliter la restitution des biens. Une dérogation indispensable pour répondre à des délais « parfois très longs et complexes et à vocation à devenir encore plus long », explique Béatrice Gosselin, sénatrice de la Manche, apparentée LR et rapporteure du projet de loi.

Dans le cadre du projet loi, « c’est la commission pour l’indemnisation des victimes et spoliations (CIVS) qui décidera de la restitution », explique Béatrice Gosselin. Concrètement, le projet de loi permettra à l’Etat ou aux collectivités territoriales de restituer directement les biens spoliés à leurs propriétaires, après avis de la CIVS. Les musées privés ayant reçu l’appellation « Musées de France » sont aussi concernés.  

Devoir de mémoire

Si la quantité de biens à restituer est très importante, « c’est parfois très compliqué de retrouver la propriété », affirme Béatrice Gosselin. Par ailleurs, le texte s’inscrit également dans une perspective de reconnaissance des spoliations, comme l’affirme Béatrice Gosselin rappelant qu’il est « important de réparer et de faire un travail de mémoire, les familles de victimes veulent entendre que leurs familles ont été victimes d’actes délictueux ».

D’autre part, la période retenue, entre 1933 et 1945, permet d’apporter une réponse globale puisqu’il « y avait déjà des actes de spoliation avant », explique Béatrice Gosselin. Enfin, le texte s’inscrit dans une logique plus générale cherchant à favoriser la restitution des biens culturels spoliés. A ce titre, Emmanuel Macron avait annoncé vouloir un texte cadre pour faciliter la restitution de biens culturels africains notamment lorsqu’ils ont été acquis durant la colonisation.

Pour aller plus loin

Dans la même thématique

DDAY
4min

Culture

80 ans du Débarquement : « Le contraste est extraordinaire, entre ce qu'il se prépare en France et la façon dont cela est vécu aux Etats-Unis »

Du 5 au 7 juin, Emmanuel Macron a prévu une « pérégrination mémorielle » de trois jours pour commémorer le 80e anniversaire du débarquement allié en Normandie. A cette occasion, plusieurs cérémonies sont prévues et de nombreux chefs d’Etat attendus. En pleine campagne présidentielle américaine, Joe Biden doit prononcer un discours avant d’enchaîner par sa première visite d’Etat en France. L’historien André Kaspi, spécialiste des Etats-Unis, analyse les enjeux d’une semaine vécue très différemment des deux côtés de l’Atlantique.

Le

Biens culturels spoliés par les nazis : les sénateurs examinent un texte visant à faciliter la restitution
3min

Culture

Macha Méril : les actrices de ma génération auraient pu « déclencher le mouvement Metoo beaucoup plus tôt »

Découverte par le grand public dans les films de Jean-Luc Godard, elle est une véritable icône de la Nouvelle Vague. Dans la vie comme à l’écran, elle incarne une femme libre et indépendante. Alors que les révélations de violences sexistes et sexuelles agitent la sphère du cinéma, quel regard porte-t-elle sur la libération de la parole des femmes ? Cette dernière aurait-elle pu et dû avoir lieu à son époque ? Cette semaine, Rebecca Fitoussi recevait Macha Méril au Dôme Tournon du Sénat dans « Un monde un regard ».

Le

Biens culturels spoliés par les nazis : les sénateurs examinent un texte visant à faciliter la restitution
4min

Culture

Fusion de l’audiovisuel public : « On ne va uniformiser, ni les métiers, ni les activités », répond Rachida Dati

À la veille d’une grève à Radio France et France Télévisions, la ministre de la Culture a été interpellée au Sénat sur la réforme de l’audiovisuel par la socialiste Sylvie Robert. La sénatrice l’a accusé de « passer en force ». Rachida Dati a rétorqué que le secteur était « très dispersé » face à des groupes privés « qui s’organisent ».

Le

Biens culturels spoliés par les nazis : les sénateurs examinent un texte visant à faciliter la restitution
3min

Culture

Alexis Michalik : « Je suis de gauche depuis toujours », assume le metteur en scène et dramaturge  

Metteur en scène, acteur, scénariste… Il se définit lui-même comme un « raconteur d’histoires ». Rythmées, engagées et percutantes, ses pièces s’adressent à tous les publics, familiers ou non avec l’art dramatique. Comment conçoit-il son engagement en tant qu’artiste ? Comment en est-il venu à faire de l’immigration le thème de sa dernière pièce « Passeport » ? Cette semaine, Rebecca Fitoussi reçoit Alexis Michalik dans « Un monde un regard ».

Le

La sélection de la rédaction

Biens culturels spoliés par les nazis : les sénateurs examinent un texte visant à faciliter la restitution
8min

Politique

Trafic d’antiquités : l’action culturelle de la France à l’étranger, bientôt sous la loupe des sénateurs

Alors qu’une affaire de trafic d’antiquités égyptiennes vient ternir les liens entre Paris et le Louvre Abou Dabi, la commission des affaires culturelles du Sénat envisage de lancer à la rentrée une mission d’information pour faire le point sur les politiques culturelles conduites par la France à l’international. Depuis plusieurs années déjà, les sénateurs s’inquiètent d’un manque de transparence sur la circulation de certains biens culturels.

Le