Carburants : Jean-Philippe Tanguy affirme que la ristourne n’a été « répercutée sur les prix qu’à moitié »

Carburants : Jean-Philippe Tanguy affirme que la ristourne n’a été « répercutée sur les prix qu’à moitié »

Le député RN affirme que la remise à la pompe n’a pas été appliquée intégralement, en se basant sur les chiffres du gouvernement. Il demande à la commission des finances la convocation d’une mission flash pour faire la lumière.
Guillaume Jacquot

Par Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Ce 15 novembre, ce sera le dernier jour de la réduction de 30 centimes sur le litre de carburant, financée par le budget de l’Etat. La remise va passer à 10 centimes, avant de s’éteindre à la fin de l’année. Pour le député RN de la Somme Jean-Philippe Tanguy, l’arrêt de cette aide va « créer des problèmes sociaux ». « J’ai dit à M. Attal [le ministre des Comptes publics, ndlr] qu’en fait ils n’arrivaient pas à sortir de ce processus de la ristourne », a expliqué le parlementaire, invité ce 14 novembre d’Audition publique, l’émission politique hebdomadaire de Public Sénat et LCP-Assemblée nationale, en partenariat avec Le Figaro Live.

Le député, membre de la commission des finances, s’interroge par ailleurs sur l’application de ce dispositif de soutien au pouvoir d’achat. « Dans le projet de loi de finances de 2023, j’ai découvert en fait que selon les chiffres du ministère même, la ristourne de 30 centimes n’avait été répercutée sur les prix qu’à moitié environ, entre 14 et 16 centimes », a affirmé le président délégué du groupe RN à l’Assemblée nationale. Jean-Philippe Tanguy a fait une demande de création d’une « mission-flash », « pour qu’on comprenne où était passé l’argent ». Éric Coquerel, le président de la commission des finances, lui a répondu que l’idée était « intéressante », selon lui.

La demande n’a toutefois pas encore été déposée formellement, à cause d’une « erreur technique » dans la saisine. « Je pense que ça va se faire […] c’est quand même plusieurs centaines de millions d’euros », a-t-il ajouté.

Dans la même thématique

Carburants : Jean-Philippe Tanguy affirme que la ristourne n’a été « répercutée sur les prix qu’à moitié »
7min

Économie

Budget 2025 : le gouvernement veut faciliter le rachat de logements intermédiaires par leurs locataires

Une disposition, qui devait initialement figurer dans le projet de loi relatif au développement de l’offre de logements abordables, sera inscrite dans le prochain projet de loi de finances, a annoncé ce 15 mai au Sénat le ministre du Logement. Guillaume Kasbarian veut réduire la période au terme de laquelle des locataires peuvent acheter leur logement intermédiaire. Il réfléchit à des dispositions pour faciliter les emprunts bancaires des jeunes.

Le

Carburants : Jean-Philippe Tanguy affirme que la ristourne n’a été « répercutée sur les prix qu’à moitié »
4min

Économie

Accord sur les fins de carrière à la SNCF : « Je ne comprends pas les accusations d’opacité », réagit le PDG Jean-Pierre Farandou

Devant le Sénat, le patron de la SNCF a défendu le contenu de l’accord relatif aux fins de carrière, signé le 22 avril. Selon lui, c’est un accord « raisonnable, équilibré et utile ». En réponse à Bruno Le Maire, qui regrette de ne pas avoir été averti, Jean-Pierre Farandou a rétorqué que les négociations ont démarré sur demande des pouvoirs publics et que Bercy siégeait au conseil d’administration.

Le